Classes préparatoires économiques et commerciales

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Prépa HEC)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne la filière économique et commerciale des CPGE. Pour un article plus général, voir Classe préparatoire aux grandes écoles.
Le campus de Cergy-Pontoise de l'ESSEC, la deuxième école la plus prisée par les étudiants des classes préparatoires[1] économiques et commerciales.

Les classes préparatoires économiques et commerciales (EC, autrefois appelées « prépa HEC » ou « épice[2] » en argot scolaire) sont, en France, une des 3 filières des classes préparatoires aux grandes écoles et préparent aux concours des écoles supérieures de management, de commerce et de gestion (HEC, ESSEC, ESCP Europe, EM Lyon, EDHEC, Audencia Nantes), de l'École normale supérieure de Cachan ou encore des Écoles d'Actuariat et Statistique[3].

Quelques 19 500 étudiants étaient inscrits en classes préparatoires économiques et commerciales durant l'année scolaire 2009 - 2010[réf. souhaitée].

Généralités[modifier | modifier le code]

Les classes préparatoires économiques et commerciales se déclinent en plusieurs voies:

Il n'existe pas de préparation spécifique aux écoles à dominantes économique et/ou commerciale pour les littéraires, mais des épreuves spécifiques leurs sont proposées au concours d'entrée de nombre d'écoles de commerce[réf. souhaitée].

La durée des études en classe préparatoire commerciale est passée de un à deux ans en 1996. Il était toutefois plus courant de redoubler avant cette réforme, qui a finalement institutionnalisé une pratique courante. En outre, elle a aligné les formations commerciales aux autres formations de niveau comparable, faisant passer l'ensemble du cursus de bac+4 à bac+5. Actuellement la formation dure deux ans mais la pratique du redoublement au terme de la seconde année devient de plus en plus courante (khuber dans l'argot estudiantin[4]), se rapprochant de la pratique des CPGE scientifiques.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Selon les statistiques du ministère de l'éducation, 19 447 élèves étaient inscrits en classes préparatoires économiques et commerciales durant l'année 2009-2010, dont 54,8 % de filles. Ils sont répartis dans environ 500 classes dans établissements différents, en grande majorité des lycées. On trouve 10 256 élèves en première année et 9 191 en seconde année. 5 044 d'entre eux sont inscrits dans des établissements privés, soit environ 26 % des élèves.

Environ 47,3 % d'entre eux ont obtenu un baccalauréat scientifique, 42,2 % un baccalauréat économique et social et 9 % un baccalauréat technologique.

Filières[modifier | modifier le code]

Filière scientifique[modifier | modifier le code]

Avec 95 élèves en ECS 2, le lycée Janson-de-Sailly avait le plus important effectif durant l'année scolaire 2009-2010.

La voie scientifique (ECS : économique et commerciale option scientifique) est destinée aux élèves issus de Terminale S. L'enseignement dispensé dans cette voie offre une formation généraliste (philosophique, littéraire, linguistique, historique et géographique) et mathématique de haut niveau.

Pour la voie scientifique, les matières enseignées sont :

  • Mathématiques et Informatique (9 heures, dont 2h de TD, + 1h d'informatique[5])
  • Histoire, géographie et géopolitique du monde contemporain (6 heures)
  • Culture générale : philosophie (3 heures)
  • Culture générale : lettres (3 heures)
  • Deux langues vivantes, dont l'anglais - (LV1 (3 heures) et LV2 (3 heures))
  • Economie, en option (1 heure)
  • Education Physique et Sportive (2 heures)

Les coefficients des matières diffèrent aux concours en fonction des écoles présentées, il en est de même pour les épreuves. Toutes font passer les mathématiques, les langues, l'histoire-géographie et géopolitique et la culture générale, mais de façon différente. De plus, les écoles ne font pas passer la même épreuve de culture générale. Toutes font passer la dissertation de 4 heures mais elles font ensuite passer soit une contraction de texte en 250 mots, soit en 400 mots, soit une synthèse, selon les écoles. L'informatique (langage : Scilab depuis la rentrée 2013 en première année, et 2014 en seconde année) est évaluée à l'écrit et à l'oral au sein des épreuves de mathématiques.

Matière[6]

Cours

Mathématiques 7 h
TD Mathématiques 2 h
TP Informatique (Scilab) 1 h[5]
Histoire, géographie et géopolitique du monde contemporain 6 h
Langue vivante 1 3 h
Langue vivante 2 3 h
Culture Générale - Lettres 3 h
Culture Générale - Philosophie 3 h
Economie (en option) 1 h
Education Physique et Sportive 2 h

À ces horaires s'ajoutent des plages d'interrogation orale (khôlles).

Filière économique[modifier | modifier le code]

La voie économique (créée en 1981) (ECE : économique et commerciale option économique), est destinée aux élèves issus de Terminale ES (toutes spécialités) et Terminale L (spécialité "mathématiques"). L'enseignement dispensé dans cette voie offre une formation philosophique, littéraire et linguistique, mais aussi économique et mathématique, de haut niveau. Dans la voie économique, l'économie, sociologie et histoire (ESH) remplace l'histoire, géographie et géopolitique de la voie scientifique.

Pour la voie économique, les matières enseignées sont :

  • Mathématiques et Informatique (8 heures, dont 2h de TD, + 1h d'informatique[5])
  • Economie, Sociologie et Histoire du Monde Contemporain (6 heures)
  • Culture générale : philosophie (3 heures)
  • Culture générale : lettres (3 heures)
  • Deux langues vivantes, dont l'anglais - (LV1 (3 heures) et LV2 (3 heures))
  • Economie approfondie (2 heures)
  • Education Physique et Sportive (2 heures)

Depuis la rentrée 2013 en première année et 2014 en deuxième année, l'Économie, Sociologie et Histoire du Monde Contemporain (E.S.H.) a remplacé l'A.E.H.S.C à l'occasion du changement de programme. Les horaires sont restés inchangés[7].

Les coefficients des matières diffèrent aux concours en fonction des écoles présentées, il en est de même pour les épreuves. Toutes font passer les mathématiques, les langues, l'économie, sociologie et histoire (ESH) et la culture générale, mais de façon différente. De plus, les écoles ne font pas passer la même épreuve de culture générale. Toutes font passer la dissertation de 4 heures mais elles font ensuite passer soit une contraction de texte en 250 mots, soit en 400 mots, soit une synthèse, selon les écoles. L'informatique (langage : Scilab depuis la rentrée 2013 en première année, et 2014 en seconde année) est évaluée à l'écrit et à l'oral au sein des épreuves de mathématiques.

Matière[8] Cours
Mathématiques 6 h
TD Mathématiques 2 h
TP Informatique (Scilab) 1 h[5]
Economie, Sociologie et Histoire du Monde Contemporain 6 h
Économie approfondie 2 h
Langue vivante 1 3 h
Langue vivante 2 3 h
Culture Générale - Lettres 3 h
Culture Générale - Philosophie 3 h
Education Physique et Sportive 2 h

A ces horaires s'ajoutent des plages d'interrogation orale (khôlles).

Filière technologique[modifier | modifier le code]

Le lycée Voltaire d'Orléans accueille l'une des 35 classes d'ECT de France.

La voie technologique (créée en 1976) (ECT : économique et commerciale option technologique), destinée aux élèves issus de baccalauréats technologiques, principalement des baccalauréats STG.

Matière[9] Cours
Mathématiques 6 h (dont 2h de TD)
Management et gestion des entreprises 5 h (dont 2h de TD)
Economie 3 h
Droit 3 h
Langue vivante 1 4 h
Langue vivante 2 5 h
Culture Générale - Lettres 3 h
Culture Générale - Philosophie 3 h
Education Physique et Sportive 2 h

À ces horaires s'ajoutent des plages d'interrogation orale (khôlles).

Filière juridique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Classe préparatoire ENS Cachan D1.

La classes préparatoires économie droit et gestion section D1 (droit, économie et gestion) permet d'intégrer l'ENS Cachan mais offre aussi, par le jeu des admissibilités l'accès à de grandes écoles de commerce comme l'EM Lyon ou Audencia Nantes. De plus, cette classe préparatoire permet de présenter les concours Passerelle et Écricome qui regroupent un grand nombre d'ESC (NEOMA Business School [Campus de Reims et de Rouen], KEDGE Business School [campus de Bordeaux et de Marseille]). Il est possible aussi de continuer en troisième année de Licence à l'université ou d'intégrer des cursus sélectifs à l'université comme le Collège de droit d'Assas, la licence Droit et Gestion à Dauphine, ou des magistères. Cette classe préparatoire permet de combiner le profil d'universitaire, car une partie des cours a lieu à la faculté, avec celui d'étudiant en CPGE qui suggère une grande capacité de travail et d'apprentissage. Il y a en moyenne quatre demi-journées de cours au lycée et trois à l'université, auxquelles il faut ajouter les "khôlles" et les devoirs.

Filière économie-gestion[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Classe préparatoire ENS Cachan D2.

La classe préparatoire à l’École Nationale Supérieure (ENS) Cachan en économie et en gestion[10] est destinée aux bacheliers des filières S et ES (et à quelques bacheliers STMG[11]). L’originalité de cette classe réside dans le fait que les étudiants suivent un double cursus, partagé entre le lycée et l’université où certains enseignements leur sont dispensés pendant les deux premières années de Licence, selon un emploi du temps aménagé.

Les matières enseignées au lycée sont :

Matière Cours
Analyse économique générale 2 h
Analyse monétaire et/ou Politique économique 2 h
Mathématiques et statistiques 2h en 1ère année / 3h en 2ème année
Option (à dominante économique ou à dominante gestion) 2h en 1ère année / 3h en 2ème année
Approfondissement méthodologique 2h
Langue vivante 2h

À ces horaires s’ajoutent des heures d’interrogations orales (dites « khôlles »). Si l’objectif de cette classe préparatoire est la préparation au concours d’entrée au département Économie et Gestion de l’ENS Cachan (28 places en 2014), ses débouchés sont plus larges :

• Concours d’entrée à l’ENSAI (École Nationale de la Statistique et de l’Analyse de l’Information). Les épreuves sont communes à celles du concours d’entrée à l’ENS Cachan, mais assorties de coefficients spécifiques.

• Concours d’entrée en écoles de commerce. L’accès y est possible par deux voies différentes :

- l’admissibilité au concours de l’ENS Cachan confère l’admissibilité à plusieurs écoles (EM Lyon, Audencia Nantes, EM Grenoble, Banque Ecricome) ; les étudiants passent alors les épreuves orales spécifiques à ces écoles.

- l’admission parallèle ouverte aux titulaires d’un diplôme de niveau Bac + 2 (ex : EDHEC, banque d’épreuves Tremplin 1, Passerelle 1, Skema, Enass).

Les étudiants peuvent aussi postuler dans les filières universitaires sélectives (comme les Magistères d’économie, de sciences de gestion, de banque finance) ou continuer en troisième année de Licence à l’université. Il est à noter que l’accès à la L3 sélective « Information et Communication » du CELSA n’est possible que par la voie de l’admissibilité à l’ENS Cachan[12].

Débouchés[modifier | modifier le code]

À l'issue des deux ans de formation, de nombreuses écoles de management recrutent sur concours ou sont regroupées en banques communes :

  • Banque commune d'épreuves (regroupant une vingtaine d'écoles dont HEC, ESSEC, ESCP Europe, EM Lyon, EDHEC, Audencia Nantes...)
  • Ecricome (regroupant ICN Business School, KEDGE Business School et NEOMA Business School).

À signaler aussi, la Banque d'Épreuves des Concours des Écoles d'Actuariat et Statistique, qui recrute sur le programme de voie S.

Il est possible également d'intégrer l'une des écoles normales supérieures ou de continuer ses études à l'université (reconnaissances de parcours via des conventions entre CPGE et universités)[13].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]