Précieux (Loire)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Précieux.
Précieux
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Loire
Arrondissement Montbrison
Canton Montbrison
Intercommunalité Communauté d'agglomération Loire Forez
Maire
Mandat
Monique Rey
2014-2020
Code postal 42600
Code commune 42180
Démographie
Population
municipale
1 080 hab. (2011)
Densité 66 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 35′ 14″ N 4° 09′ 07″ E / 45.5872222222, 4.15194444444 ()45° 35′ 14″ Nord 4° 09′ 07″ Est / 45.5872222222, 4.15194444444 ()  
Altitude Min. 358 m – Max. 404 m
Superficie 16,29 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Loire

Voir sur la carte administrative de Loire
City locator 14.svg
Précieux

Géolocalisation sur la carte : Loire

Voir sur la carte topographique de Loire
City locator 14.svg
Précieux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Précieux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Précieux

Précieux est une commune française située dans le département de la Loire en région Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

PRECIEUX Superficie : 1629 ha Nombre d’habitants : Canton de Montbrison Nom des habitants : les Prescussériens

Au cœur de la plaine du Forez, la commune de Précieux, traversée par deux rivières, la Mare et la Curraize, a su préserver jusqu’à présent son caractère rural. Trois étangs donnent un charme supplémentaire au cadre de vie. Le site a des origines lointaines puisqu’on y a retrouvé de nombreux objets datant de la préhistoire et de l’époque gallo-romaine. Du Moyen Age à nos jours on peut suivre l’histoire de Précieux à travers une église qui remonte au XIe siècle et qui fut plusieurs fois remaniée, et à travers deux châteaux, dont l’un abrite aujourd’hui un important lycée agricole. L’activité essentielle de la commune reste l’agriculture orientée vers l’élevage. Le tissu associatif est important : une dizaine d’associations culturelles et sportives proposent aux habitants un grand nombre d’activités.

De F. Brunet, président de "Découverte et Patrimoine de Précieux"

Histoire[modifier | modifier le code]

Blasonnement[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Précieux (Loire).svg

Les armoiries de Précieux se blasonnent ainsi :

De gueules au chevron haussé d’or, accompagné en pointe d’un lion de même et chargé en chef de deux plumes passées en sautoir et de deux rencontres de taureaux, le tout de sable.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1947   Jean Magand    
mars 1983   Jean Flachat    
mars 1995   Christian Victoire    
mars 2001   Dominique Nicolas Jane    
mars 2005   Marie-France Laurens    
mars 2008   Monique Rey DLR  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 080 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
600 340 587 701 637 685 662 710 717
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
677 683 744 833 806 856 900 924 900
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
814 750 682 602 630 630 645 590 508
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
504 517 510 576 764 775 970 969 1 033
2011 - - - - - - - -
1 080 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique

2006 : 938 habitants (mme gâcon. 20-03-2007)

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Benoît Malon (1841-1893),né le 23 juin 1841 à Précieux, a joué un rôle important, et souvent méconnu, dans l'histoire du mouvement ouvrier Français et international. Ce Forézien est devenu l'un des chefs de l'Internationale, journaliste, député de la Seine en 1870 et adjoint au maire du XVIIe, le quartier des Batignolles, membre de la Commune de Paris, exilé en Suisse et en Italie puis, à son retour en France après l'amnistie, fondateur et directeur de "la Revue socialiste." mort à Asnières-sur-Seine le 13 septembre 1893, inhumé au cimetière du Père-Lachaise (division 77)[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011
  3. La Commune de Saint-Etienne sur le portail régional Forez Info.


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :