Pouzay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pouzay
La mairie & la poste.
La mairie & la poste.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre
Département Indre-et-Loire
Arrondissement Chinon
Canton Sainte-Maure-de-Touraine
Intercommunalité Communauté de communes de Sainte-Maure-de-Touraine
Maire
Mandat
Jean Savoie
2014-2020
Code postal 37800
Code commune 37188
Démographie
Population
municipale
830 hab. (2011)
Densité 59 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 04′ 58″ N 0° 32′ 06″ E / 47.0827777778, 0.53547° 04′ 58″ Nord 0° 32′ 06″ Est / 47.0827777778, 0.535  
Altitude Min. 32 m – Max. 99 m
Superficie 14,07 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Indre-et-Loire

Voir sur la carte administrative d'Indre-et-Loire
City locator 14.svg
Pouzay

Géolocalisation sur la carte : Indre-et-Loire

Voir sur la carte topographique d'Indre-et-Loire
City locator 14.svg
Pouzay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Pouzay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Pouzay

Pouzay est une commune française du département d'Indre-et-Loire, dans la région Centre.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Pouzay est un petit village baigné par la Vienne qui se situe à proximité de l'axe autoroutier A10 reliant Paris (279 km) au Nord-Est à Bordeaux (319 km) au Sud-Sud-Ouest. Sur cet axe, les villes les plus importantes sont Tours (43 km) au Nord-Est, Châtellerault (42km) et Poitiers (74 km) au Sud-Sud-Ouest.


Communes limitrophes de Pouzay
Trogues Saint-Epain Noyant-de-Touraine
Rilly Pouzay Sainte-Maure-de-Touraine
Marcilly Nouâtre Maillé


Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Climat[modifier | modifier le code]

Climat océanique avec été tempéré (Classification de Köppen : Cfb)

Histoire[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Carte de Cassini[1], seconde moitié du XVIIIe siècle

Pouzay — Pouziacus au XIIe siècle (Archives d'Indre-et-Loire, G, 326-335) serait d'origine celtique[2].

On donne à croire que Pouzay signifierait le lieu de la fontaine ou la fosse.

A titre indicatif, nous remarquons sur le plan cadastral[3] relevé en 1857 qu'il existe, entre autres, un ruisseau affluent du Ruau qui s'appelle "Les Fontaines Blanches", et un ancien fief relevant de Dorée (commune de Parçay-sur-Vienne) et lieu-dit important "Le Profond Fossé" (commune de Trogues) sur lequel est érigé le plus ancien manoir du Canton[4].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Sadi Carnot, Président de la République française décréta la dissolution du conseil municipal de Pouzay le 10 avril 1890 afin de « mettre fin à un état de choses, qui est de nature à compromettre gravement les intérêts de la commune ». Le conseil municipal avait systématiquement refusé, depuis la session de mai 1889, de délibérer sur les affaires intéressant la commune, notamment sur les projets de budgets primitif de 1890 et additionnel de 1889[5].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
17.. 1800 Joseph Gouron    
1800 1815 Charles Albert Pasquier "Paquier"   d.16.09.1815 à Pouzay - 76 ans
1815 1834 René Chapelle   n.29.04.1772 à Pouzay - d.10.12.1834 à Pouzay - 62 ans
1834 1848 Guillaume Joseph Germain   Propriétaire, n.19.11.1784 à Saint-Flour (Cantal) - d.29.05.1849 à Pouzay - 64 ans
1848 1881 Charles Moyse "Moïse" Grosset   Cultivateur, n.15.03.1809 à La Tour-Saint-Gelin (Indre-et-Loire) - d.25.10.1890 à Pouzay - 81 ans
1881 1890 Antoine Gratien   - réélu en 1904 - (voir ci-dessous)
1890 1899 Louis Millet   Cultivateur, n.23.09.1835 à Pouzay - d.24.05.1915 à Pouzay - 79 ans
1899 1904 Henri Couteau   Sabotier, n.17.06.1837 à Sainte-Maure-de-Touraine (Indre-et-Loire) - d.11.08.1910 à Pouzay - 73 ans
1904 1906 Antoine Gratien   Maçon, n.12.03.1838 à Pouzay - d.11.01.1906 à Pouzay - 67 ans
1906 1917 Désiré Désaunay   Epicier, n.06.08.1848 à La Chapelle-aux-Naux (Indre-et-Loire) - d.06.11.1917 à Pouzay - 69 ans
1918 1924 Eugène Edmond Palisson   Docteur en médecine, n.25.01.1888 à Thouars (Deux-Sèvres) - d.30.05.1924 à Pouzay - 36 ans
1924 1929 Henri Bergeon    
1929 1932 Marcellin Girouard    
1932 1944 Vincent Girouard    
1944  ? René Rabusseau    
.... ....      
1965   Jean Savoie UMP Conseiller général, n.20.05.1923 à Pouzay
Les données manquantes sont à compléter.
Jean Savoie Jean Savoie, Maire de la commune depuis 1965, ancien premier vice-président du Conseil Général d'Indre-et-Loire est réélu conseiller général du Canton de Sainte-Maure-de-Touraine en mars 2008.

Il reste le doyen de l'assemblée départementale.

Jumelage[modifier | modifier le code]

La commune ne comporte pas de jumelage[6].

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de la communauté de communes de Sainte-Maure-de-Touraine. Créée le 1er janvier 2003, cette structure intercommunale regroupe treize communes : Neuil, Villeperdue, Saint-Epain, Sainte-Catherine-de-Fierbois, Pouzay, Noyant-de-Touraine, Sainte-Maure-de-Touraine, Marcilly-sur-Vienne, Nouâtre, Maillé, Ports, Pussigny et Antogny-le-Tillac.
Son siège se situe Place du 8 mai 1945 à Nouâtre.

Instances judiciaires[modifier | modifier le code]

Il n'y a pas d'administrations judiciaires à Pouzay.
Toutes les juridictions sont regroupées à Tours, à l'exception de la Cour administrative d'appel qui se situe à Nantes (Loire-Atlantique), la Cour d'appel et le Tribunal administratif qui se situent à Orléans (Loiret)[7].

Population et société[modifier | modifier le code]

Vie locale[modifier | modifier le code]

Une fête ancestrale se déroule chaque année au 15 août : la foire aux melons et aux canards.

Cette manifestation très populaire en Indre-et-Loire est clôturée en soirée par un grand spectacle pyrotechnique tiré en bord de Vienne

Evolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 830 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
390 408 408 463 502 434 450 437 460
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
452 493 476 470 498 530 565 558 520
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
528 542 556 487 538 538 498 558 676
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
732 759 696 736 696 755 788 797 830
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2004[9].)
Histogramme de l'évolution démographique


Enseignement et Culture[modifier | modifier le code]

L'école primaire publique est rattachée à l'Académie d'Orléans-Tours (Zone B).
Cette établissement est composé d'une école maternelle et élémentaire.

Écologie et recyclage[modifier | modifier le code]

Depuis 2003, la compétence en matière de gestion et traitement des déchets ménagers et assimilés, auparavant communale, a été transférée à la Communauté de Communes puis déléguée au SMICTOM (Syndicat Mixte pour la Collecte et le Traitement des Ordures Ménagères) du Chinonais.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Lieux[modifier | modifier le code]

Légende du plan cadastral de Pouzay réalisé le 25 mai 1827 sous la mandature de Monsieur René Chapelle.

D'après les plans cadastraux anciens dits "napoléoniens" levés de 1807 à 1838[10] :

  • Section A - BRETONNIERE (LA) :

Barboise (La)[Note 3],[11], Biscotière (La), Bouchet (Le), Bretonnière (La), Buvinière (La), Haute rue (La), Marais (Le), Renaudière (La), Rue de Fortune (la), Thomassaye, Tisserie (la), Touraudière (la).

  • Section B - LE BOURG (LE) :

Aubiers[Note 4],[12] Bourassée (La), Chenevelles, Croix (La), Lavau, Moulins (Les), Piraudière (La), Pouzay, Rosiers.

  • Section C - SOULANGÉ :

Delletière (La), Douce, Gaudeberts (Les), Houdrière (La), Morillière (La), Plessis (Le), Ridois (Les), Soulangé

  • Section D - MARNAIZE :

Marnaize, Noraie (La), Vernières (Les)

Monuments[modifier | modifier le code]

Son église[modifier | modifier le code]

Eglise Notre-Dame de Pouzay

L'édifice entier a été bâti au XIIe siècle, mais le chœur et l'abside ont été reconstruits postérieurement. L'église Notre-Dame a été reconstruite en 1869 (nef) selon les plans de l'architecte Etienne-Charles Gustave Guérin[13] dit "Gustave" (1814-1881)[Note 5]. Par contre, son clocher carré date du XIIe siècle et il est surmonté d'une flèche hexagonale en pierre du XVe siècle.
Ce clocher appartient à la Paroisse Saint-Maurice.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir


Son monument commémoratif[modifier | modifier le code]

Monument aux Morts de Pouzay

Dominique Antoine Constant Aroche[16], Eugène Barateau[17], Georges Blanchard, Severain Eugène Bouloizeau [18], Camille Auguste Breyon[19], Alexandre Bureau, Armand Chevard, Charles Creuzon[20], Louis Drouard[21], Jean Baptiste Louis Dumas[22], Albert Duvigneau, Théophile Adémise Gerberon[23], Honoré Arsène Gouron[24], Louis Guibert[25], Aimé Guilloteau, Désiré Adrien François Joly[26], Mathurin Marie Le Tulzo[27], Siméon Le Tulzo[28], Félix Léon Moreau[29], Louis Désiré Nossereau[30], Jean Louis François Pelloquin[31], Delphin Plisson[32], Armel Gustave Robin[33], Georges Louis Constant Rouget[34], Adrien Victor Thibault[35], Jules Victor Désiré Thibault[36], Marcellin Etienne André Tranier[37], Albert Louis Vallet[38]

Edmond Balzeau, Georges Vincent Bouin[40], Raymond Edouard Noël[41], Marius Pelletier[42], Marcel Signolet[43]

Quelques curiosités[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir
  • Sculpture sur linteau

Nous pouvons découvrir une sculpture sur le linteau d'une porte cochère en face de l'Eglise.

Elle représente une ancienne balance à grains sur laquelle est posé un sac comportant un nom (LEBLANC) et une année (1873).

Elle a été élaborée l'année de leur mariage par Paul Leblanc (1844-1903) natif de Parçay-sur-Vienne qui exerçait le métier de Marchand de blé et Clémentine Octavie Bouquaire (1849-1919) native de Theneuil, son épouse.

  • Sarcophage

Un sarcophage en millarge[Note 8] a été trouvé dans un champ appartenant à Marie-Thérèse Coursault au lieu-dit "Le Moulin à Vent", lors de labours effectués par le commis Maurice Plisson le 4 octobre 1967[44].

Un second sarcophage fut trouvé quelques jours après le premier et tous deux ont été placés au milieu d'un massif près de l'église.

Il n'en subsiste malheureusement plus qu'un seul.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Quelques "Pouzéens" qui ont combattu entre 1792 & 1815 au sein de la Grande Armée de Napoléon sont décorés de la médaille de Sainte-Hélène en 1857 : François Bourassé (Fusilier au 29e de ligne), François Dien (Marin de la Garde Impériale), René Enault (Fusilier au 82e de Ligne), Gabriel Gaultier (Fusilier au 3e de Ligne) et Louis Herpin (Marin de la Garde Impériale)[45].

Claude Pierre Paul Louis Balland né le 21 septembre 1883 à Pouzay a été nommé Chevalier de la Légion d'honneur le 13 mars 1933 en qualité de Médecin Capitaine[46].

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.
  3. Toponyme dérivé de barboter désignant un lieu boueux, des bourbiers
  4. Des textes datés du XVe au XVIIIe siècles donnent le nom de "Poëlle d'Aubiers" à un domaine attenant au fief d'Aubiers à Pouzay, près de la source du Ridois : "Le logis et fresche du Poille d'Aubiers en ladite paroisse de Pouzay ... proche le village d'Aubiers". La source du Ridois forme une zone marécageuse entre Rosiers et la Morillère
  5. Ancien élève de l'école des Beaux-Arts de 1830 à 1833, il fut choisi comme architecte municipal par la ville de Tours en 1836 et désigné l'année suivante comme architecte de la préfecture, des bâtiments diocésains et édifices départementaux. Le 20 décembre 1848, il fut confirmé par le ministère des cultes dans ses fonctions d'architecte diocésain de Tours ; il conserva ce poste jusqu'en 1880, date à laquelle il fut remplacé par Paul Boeswillwald. Il fut nommé Chevalier de la Légion d'honneur le 18 juillet 1876.
  6. Ne figurent pas dans la base des Morts pour la France de la Première Guerre Mondiale du Secrétariat général pour l'administration, Mémoire des Hommes : Georges Blanchard, Alexandre Bureau, Armand Chevard & Albert Duvigneau
  7. Ne figure pas dans la base des militaires décédés pendant la Seconde Guerre mondiale du Secrétariat général pour l'administration, Mémoire des Hommes : Edmond Balzeau
  8. Il s’agit d’une roche calcaire principalement détritique qui présente la propriété d’être à fois dure et friable. (Consulter les carrières de sarcophages de Panzoult par Daniel Morleghem

Références[modifier | modifier le code]

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui
  2. Bibliothèque nationale de France, Bulletin de géographie historique et descriptive - Ernest Leroux (Paris) 1904 - page 236 par le Comité des travaux historiques et scientifiques (France)
  3. Archives Départementales d'Indre-et-Loire, Collection des plans parcellaires communaux du cadastre napoléonien (Pouzay : cadastre rénové en 1969).
  4. Ministère de la Culture et de la Communication, Inventaire général du patrimoine culturel, Base architecture - Mérimée -.
  5. Bibliothèque nationale de France, Journal Officiel n°98 du 11.04.1890 page 1870
  6. Association Française du Conseil des Communes et Régions d'Europe, consulté le 20.09.2014.
  7. Ministère de la Justice et des Libertés, Liste des juridictions compétentes pour 37800 Pouzay, consulté le 20 septembre 2014
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011
  10. Archives Départementales d'Indre-et-Loire, Sous-série 3 P
  11. Bibliothèque nationale de France, Bulletin de la Société Archéologique de Touraine, 2001, Toponymie et microtoponymie des lieux humides en Indre-et-Loire, page 186
  12. Bibliothèque nationale de France, Bulletin de la Société Archéologique de Touraine, 1993, Le gaulois pol-, "étang, marais" en Indre-et-Loire, page 398
  13. Bibliothèque nationale de France, Bulletin de la Société archéologique de Touraine, Tome V -1880-1882, Catalogue des Travaux de Gustave Guérin, page 20
  14. Secrétariat général pour l'administration, Mémoire des Hommes, Morts pour la France de la Première Guerre Mondiale
  15. Commune de Pouzay, Commémoration du centenaire de la première guerre mondiale par Paul-Marc Heudre
  16. http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/ark:/40699/m005239d62dcbb55
  17. http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/ark:/40699/m005239d728bde64
  18. http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/ark:/40699/m005239db1991727
  19. http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/ark:/40699/m005239dbdeeebd4
  20. http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/ark:/40699/m005239e167e8672
  21. http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/ark:/40699/m005239e51213026
  22. http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/ark:/40699/m005239e5ca1af8e
  23. http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/ark:/40699/m005239eac944194
  24. http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/ark:/40699/m005239ebf583604
  25. http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/ark:/40699/m005239ecf7c912b
  26. http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/ark:/40699/m005239efd07560a
  27. http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/ark:/40699/m005239f41b3d78e
  28. http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/ark:/40699/m005239f41b3fcba
  29. http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/ark:/40699/m005239f86f101dd
  30. http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/ark:/40699/m005239f9d39fb18
  31. http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/ark:/40699/m005239fb31abdb6
  32. http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/ark:/40699/m005239fc6128e8a
  33. http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/ark:/40699/m005239fedadda43
  34. http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/ark:/40699/m005239ff5669d7f
  35. http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/ark:/40699/m00523a01f44250d
  36. http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/ark:/40699/m00523a01f5d2e19
  37. http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/ark:/40699/m00523a029edade0
  38. http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/ark:/40699/m00523a031d7bfc9
  39. Secrétariat général pour l'administration, Mémoire des Hommes, Base des militaires décédés pendant la Seconde Guerre mondiale
  40. http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/ark:/40699/m00523c97c7d61d1
  41. http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/ark:/40699/m00523d16d50cf93
  42. http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/ark:/40699/m00523d1a5b77e99
  43. http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/ark:/40699/m00523d2a4e79a09
  44. Bibliothèque nationale de France, Bulletin - Amis du vieux Chinon, 1968, Tome 7, n°2, page 241
  45. Archives Départementales d'Indre-et-Loire, Série 1 M 296
  46. Archives Nationales - Base Leonore - Dossier n° 19800035/0125/15761