Poussée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Forces aérodynamiques s'exerçant sur l'aile d'un avion

En aérodynamique, la poussée est la force exercée par l'accélération de gaz (souvent de l'air[1] ou des gaz résultant d'une combustion[2]) grâce à un moteur, dans le sens inverse de l'avancement.

Poussée exercée par un moteur à réaction type moteur-fusée[modifier | modifier le code]

La poussée ou plus exactement la force de poussée est le résultat de l'éjection des particules constituant les gaz éjectés vers l'arrière de la fusée. En fait, la poussée est le résultat de la conversion de l'énergie thermique prenant naissance dans la chambre de combustion du moteur et se transformant en énergie cinétique lors du trajet du flux de gaz tout au long de la tuyère.

Thermiquement parlant, la poussée dépend des conditions de pression et de température au foyer du moteur.

La relation donnant la valeur de la force de poussée est la suivante :

F = v_e.q_m + A_1.(P_1 - P_a)

dans laquelle :

F, poussée en newtons (N)
ve, vitesse d'éjection des gaz en m/s
qm, débit massique en kg/s
A1, aire de la section de sortie de la tuyère en mètres carré
P1, pression à la sortie de la tuyère en Pa
Pa, pression ambiante ou pression à l'extérieur en Pa

Cette relation se simplifie lorsque P1 = Pa et devient F = ve.qm dans ce cas précis on dit que la tuyère est adaptée ou que le régime de fonctionnement est adapté. C'est dans ce régime que le moteur de fusée a son meilleur rendement.

Variation de la poussée avec l'altitude[modifier | modifier le code]

Si on écrit la formule de la poussée de la façon suivante :

F = F_0 + A_1.(P_0 - P_h)

dans laquelle :

F, poussée à l'altitude h
F0, poussée au niveau de la mer
P0, pression au foyer
Ph, pression à l'altitude h
A1, aire de sortie de la tuyère

L'étude de cette relation nous montre qu'effectivement, la poussée varie avec l'altitude et que la section de sortie de la tuyère sera d'autant plus grande que le moteur sera conçu pour des altitudes élevées.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir Réacteur double flux par exemple
  2. Voir turboréacteur ou moteur-fusée par exemple

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]