Pourquoi le poulet a-t-il traversé la route ?

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
« Pourquoi le poulet a-t-il traversé la route ? »

« Pourquoi le poulet a-t-il traversé la route ? » est une question, et un ensemble de réponses et réponses humoristiques, d'origine britannique. Chaque réponse explique les raisons qui poussent le poulet à se rendre de l'autre côté, selon le point de vue de la personne répondant à la question.

Par la suite, cette phrase est devenue un mème répandu sur Internet.[réf. nécessaire].

Il s'agit d'un exercice de style visant à parodier des personnalités (ou groupes, ou religions, ou même systèmes informatiques), en s'inspirant souvent de leurs propres citations. La liste des sujets à parodier est théoriquement infinie. Ce mème est généralement présenté de la façon suivante : on imagine une situation dans laquelle un poulet traverse la route. La question posée est : « Pourquoi ce poulet a-t-il traversé la route ? ». Une réponse différente sera apportée selon les personnalités censées répondre à la question.

Historique[modifier | modifier le code]

La plaisanterie semble déjà répandue dans les années 1890 aux États-Unis. On en retrouve une version dans le magazine Potter's American Monthly de 1892[1] : Why should not a chicken cross the road? It would be a fowl proceeding (Jeu de mot sur "foul (proceeding)" (faute) et "fowl" (volaille)).

On en retrouve aussi des mentions au cinéma, par exemple en 1951 dans le film L'Odyssée de l'African Queen (la question est posée par Humphrey Bogart), ou en 1957 dans le film Drôle de frimousse[2]. Le mème fait son apparition sur Usenet et sur des BBS. On le retrouve ensuite sur internet vers 1993. Nombreux sont les internautes expérimentés qui se souviennent avoir entendu ou lu ces blagues depuis des années. Leur omniprésence (et la simplicité de la construction qui fait appel à la popularité de certains aspects simplifiés de la culture commune - les positions philosophiques et culturelles y sont ramenées à un corpus minimum) alimente facilement des opinions qui réduisent ce mème à une blague de potache. Quoi qu'il en soit, c'est un exemple presque parfait de la manière dont Internet accélère la distribution d'un mème au-delà de ses frontières d'origine. Simultanément, le média lui-même permet d'en observer l'historique et les évolutions successives.

Exemples[modifier | modifier le code]

Les réponses sont inventées dans le style de :

  • Aragon : Il aurait fallu que vous l’arrêtiez pour le lui demander!
  • Albert Einstein : Le fait que ce soit le poulet qui traverse la route ou que ce soit la route qui se meuve sous le poulet dépend uniquement de votre référentiel.
  • Charles Darwin : Les poulets, au travers de longues périodes, ont été naturellement sélectionnés de telle sorte qu'ils soient génétiquement enclins à traverser les routes.
  • Isaac Asimov : La troisième loi des Poulets stipule qu'un poulet doit protéger sa propre existence sauf si cette protection le force à désobéir à un ordre humain ou à blesser un humain. (en référence aux trois lois de la robotique)
  • Aristote : C'est dans la nature du poulet de traverser les routes.
  • Confucius : Le poulet qui d'abord regarde des deux côtés, vivra assez pour voir une autre journée.
  • Descartes : Pour aller de l'autre côté. (en référence au Discours de la Méthode)
  • Descartes (variante) : La question n'est pas pourquoi, mais comment (Mécanisme).
  • Machiavel : L'événement important c'est que le poulet ait traversé la route. Qui se fiche de savoir pourquoi ? La fin en soi de traverser la route justifie tout motif quel qu'il soit.
  • Murphy : Le poulet traversera systématiquement la route au plus mauvais moment (en référence à la loi de Murphy).
  • Platon : Pour son bien. De l'autre côté est le Vrai.
  • Karl Marx : C'était historiquement inévitable.
  • Adolf Hitler : Pour étendre son lebensraum (espace vital).
  • James Cook : Pour aller là où aucun autre poulet n'était allé auparavant.
  • Hippocrate : En raison d'un excès de sécrétion de son pancréas.
  • Martin Luther King Jr. : J'ai la vision d'un monde où tous les poulets seraient libres de traverser la route sans avoir à justifier leur acte. (en référence à son discours à Washington)
  • Richard M. Nixon  : Le poulet n'a pas traversé la route, je répète, le poulet n'a JAMAIS traversé la route.
  • Sigmund Freud : Le fait que vous vous préoccupiez du fait que le poulet ait traversé la route révèle votre fort sentiment d'insécurité sexuelle latente.
  • Philippe de Villiers : Le trottoir, tu l'aimes ou tu le quittes. (en référence à son slogan de campagne en 2006, La France, tu l'aimes ou tu la quittes)[3]
  • Bill Gates : Nous venons justement de mettre au point le nouveau "Poulet Office 2003", qui ne se contentera pas seulement de traverser les routes, mais couvera aussi des œufs, classera vos dossiers importants, etc...
  • Jean-Pierre Raffarin : Le poulet n'a pas encore traversé la route, mais le gouvernement y travaille.
  • Ken Le Survivant : Peu importe, il ne le sait pas encore mais il est déjà mort.
  • Jean-Claude Van Damme : Le poulet la road il la traverse parce qu'il sait qu'il la traverse, tu vois la route c'est sa vie et sa mort, la route c'est Dieu c'est tout le potentiel de sa vie, et moi Jean Claude Super Star quand je me couche dans Timecop quand le truck arrive je pense à la poule et à Dieu et je fusionne avec tout le potentiel de la life de la road ! Et ça c'est beau !
  • Staline : Le poulet devra être fusillé sur le champ, ainsi que tous les témoins de la scène et dix autres personnes prises au hasard, pour n'avoir pas empêché cet acte subversif.
  • George W. Bush : Le fait que le poulet ait pu traverser cette route en toute impunité malgré les résolutions de l'ONU représente un affront à la démocratie, à la liberté, à la justice. Ceci prouve indubitablement que nous aurions dû déjà bombarder cette route depuis longtemps. Dans le but d'assurer la paix dans cette région, et pour éviter que les valeurs que nous défendons ne soient une fois de plus bafouées par ce genre de terrorisme, le gouvernement des États-Unis d'Amérique a décidé d'envoyer 17 porte-avions, 46 destroyers, 154 croiseurs, appuyés au sol par 243 000 G.I. et dans les airs par 846 bombardiers, qui auront pour mission au nom de la liberté et de la démocratie, d'éliminer toute trace de vie dans les poulaillers à 5000 km à la ronde, puis de s'assurer par des tirs de missiles biens ciblés, que tout ce qui ressemble de près ou de loin à un poulailler soit réduit à un tas de cendres et ne puisse plus défier notre nation par son arrogance. Nous avons décidé qu'ensuite, ce pays sera généreusement pris en charge par notre gouvernement, qui rebâtira des poulaillers suivant les normes de sécurité en vigueur, avec à leur tête, un coq démocratiquement élu par l'ambassadeur des États-Unis. En financement de ces reconstructions, nous nous contenterons du contrôle total de la production céréalière de la région pendant trente ans, sachant que les habitants locaux bénéficieront d'un tarif préférentiel sur une partie de cette production, en échange de leur totale coopération. Dans ce nouveau pays de justice, de paix et de liberté, nous pouvons vous assurer que plus jamais un poulet ne tentera de traverser la route pour la bonne raison, qu'il n'y aura plus de routes, et que les poulets n'auront plus de pattes. Que Dieu bénisse l'Amérique !
  • Bouddha : Poser cette question renie votre propre nature de poulet.
  • Bill Clinton : Je jure sur la constitution qu'il ne s'est rien passé entre ce poulet et moi.
  • Jean Alesi : Je comprends pas. Théoriquement, la poule avait le temps de traverser.
  • Barack Obama : Yes it can !
  • Jacques Chirac : Si vous ajoutez à cela le bruit et l'odeur, eh bien le poulet français sur le palier devient fou
  • Capitaine Kirk : Pour aller là où aucun poulet n'est allé avant.
  • Gerard Butler : Sparte était par là. (en référence à son rôle dans le film 300)
  • Éric Cantona Le poulet, il est libre le poulet. Les routes, quand il veut il les traverse.
  • Laplace : Seule une intelligence qui connaîtrait toutes les forces dont la nature est animée et la situation respective des êtres qui la composent, si d'ailleurs elle était assez vaste pour soumettre ces données à l'analyse, pourrait savoir pourquoi la poule a traversé la route. (Déterminisme)
  • François Hollande : Le poulet peut revenir de ce côté de la route, mais sans sa famille.
  • Jérôme Cahuzac : Je nie en bloc et en détails, je vous le dis les yeux dans les yeux, le poulet ne traverse pas et n'a pas, n'a jamais traversé la route, à aucun moment.
  • Nabilla Benattia : Non mais Allo, quoi ! T'es une fille, t'as pas de shampoing ! C'est comme si je dis "T'es un poulet, tu traverses pas la route !".
  • Douglas Adams : 42.
  • François Hollande : Moi président de la République, je ne traverserai pas la route, je ne picorerai pas les graines du voisin. Moi président de la République, je ferai en sorte que mon comportement soit en chaque instant exemplaire. Aucun poulet ne doit avoir à traverser la route. S'il la traverse c'est qu'il n'a pas de graine. Il cherche des graines, c'est le sens de toute sa vie.
  • Nicolas Sarkozy : Est-ce que vous croyez que si j'avais quelque chose à me reprocher au fond de moi, je viendrais voler des graines de l'autre coté de la route comme aujourd'hui? Admettez même que vous ne me croyez pas, est-ce que vous me prêtez deux neurones d'intelligence ? Le poulet traverse la route parce qu'il veut voler des graines.
  • Orangina Rouge : Parce queeeee !

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Potter's American Monthly (1892), p. 319.
  2. Scène dans la maison du professeur Flostre
  3. http://www.bladi.net/forum/65077-france-laimes-quittes

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :