Poullignac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Poullignac
L'église vue du bourg
L'église vue du bourg
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Poitou-Charentes
Département Charente
Arrondissement Angoulême
Canton Montmoreau-Saint-Cybard
Intercommunalité Communauté de communes du Montmorélien
Maire
Mandat
Mireille Neeser
2014-2020
Code postal 16190
Code commune 16267
Démographie
Population
municipale
80 hab. (2011)
Densité 8,9 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 24′ 00″ N 0° 01′ 09″ O / 45.4, -0.019245° 24′ 00″ Nord 0° 01′ 09″ Ouest / 45.4, -0.0192  
Altitude Min. 79 m – Max. 167 m
Superficie 8,94 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Charente

Voir sur la carte administrative de Charente
City locator 14.svg
Poullignac

Géolocalisation sur la carte : Charente

Voir sur la carte topographique de Charente
City locator 14.svg
Poullignac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Poullignac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Poullignac

Poullignac est une commune du sud-ouest de la France, située dans le département de la Charente (région Poitou-Charentes).

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation et accès[modifier | modifier le code]

Poullignac est une commune du Sud Charente située à 12 km à l'ouest de Montmoreau-Saint-Cybard et 31 km au sud d'Angoulême.

Poullignac est aussi à 8 km au nord de Brossac, 9 km au sud-ouest de Blanzac, 13 km au sud-est de Barbezieux et 15 km au nord-ouest de Chalais[1].

La route principale de la commune est la D 24, de Montmoreau à Barbezieux, qui limite la commune au nord et passe à 1 km du bourg. La D 7, route de Chalais et Brossac à Blanzac et Angoulême, traverse l'est de la commune. Le bourg est desservi par une route communale reliant la D 24 au nord et la D 128 à l'ouest[2].

La gare la plus proche est celle de Montmoreau, desservie par des TER à destination d'Angoulême et de Bordeaux.

Hameaux et lieux-dits[modifier | modifier le code]

Le bourg est minuscule et la commune compte quelques petits hameaux et fermes, comme chez Gilbert, chez Boucher et la Caillère autour du bourg[2].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Poullignac
Brie-sous-Barbezieux Bessac Deviat
Berneuil Poullignac Saint-Martial
Sainte-Souline Saint-Félix

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Géologiquement, la commune est située dans les coteaux calcaires du Bassin aquitain datant du Crétacé supérieur, comme toute la moitié sud du département de la Charente.

On trouve le Campanien, calcaire crayeux, sur toute la surface de la commune. La bordure septentrionale est recouverte de dépôts du Tertiaire (Lutétien) composés de galets, sables et argiles, propices aux bois de châtaigniers, altérés lors des glaciations du Quaternaire[3],[4],[5],[6].

Article connexe : Géologie de la Charente.

Le relief de la commune est celui d'une vallée de direction est-ouest creusant un plateau assez vallonné. Le point culminant est à une altitude de 167 m, situé à l'extrémité orientale, en haut des Chagnasses. Le point le plus bas est à 79 m, situé sur la limite ouest près de la Gorre. Le bourg, construit sur un promontoire dominant la vallée, est à 110 m d'altitude[2].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La Gorre, affluent de la Maury et sous-affluent du qui se jette dans la Charente, traverse la commune d'est en ouest et passe au pied du bourg.

Elle prend sa source dans le domaine de Beaulieu où elle alimente deux étangs[2].

Climat[modifier | modifier le code]

Comme dans les trois quarts sud et ouest du département, le climat est océanique aquitain.

Article connexe : Climat de la Charente.

Histoire[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

La mairie, en 2012
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
depuis 2001 en cours Mireille Neeser UMP Agent immobilier
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 80 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1841 1846 1851 1856
355 345 284 303 327 301 310 323 293
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
323 300 263 255 256 247 257 211 188
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
213 216 193 170 188 182 162 159 154
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 - -
143 102 124 97 77 81 80 - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2004[8].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Poullignac en 2007 en pourcentage[9].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90  ans ou +
0,0 
8,3 
75 à 89 ans
13,3 
16,7 
60 à 74 ans
15,6 
27,8 
45 à 59 ans
28,9 
13,9 
30 à 44 ans
13,3 
16,7 
15 à 29 ans
15,6 
16,7 
0 à 14 ans
13,3 
Pyramide des âges du département de la Charente en 2007 en pourcentage[10].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,5 
90  ans ou +
1,6 
8,2 
75 à 89 ans
11,8 
15,2 
60 à 74 ans
15,8 
22,3 
45 à 59 ans
21,5 
20,0 
30 à 44 ans
19,2 
16,7 
15 à 29 ans
14,7 
17,1 
0 à 14 ans
15,4 

Économie[modifier | modifier le code]

Équipements, services et vie locale[modifier | modifier le code]

La salle des fêtes, ancienne mairie-école

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église paroissiale Saint-Martin[modifier | modifier le code]

Vue générale de l'église, en 2012

L'église primitive romane est bâtie vers la fin du XIe siècle ou au début du XIIe siècle. L'abside d'origine est remplacée au XIIe siècle par le chœur actuel voûté en berceau brisé. Le mur sud de la nef et la façade occidentale pourraient dater du XVIIe siècle, suite aux destructions des guerres de Religion. La voûte de la nef, en briques, date de 1844. Présence de peintures murales dans le chœur, et de traces dans le reste de l'église. Elle est classée monument historique depuis 1987[11].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]