Poudre de perlimpinpin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Poudre (homonymie).
Publicité murale pour la « poudre de perlinpinpin » rue Boutebrie à Paris en 1899. Photo d'Eugène Atget.

Une poudre de perlimpinpin est un remède prétendument miraculeux mais totalement inefficace.

Description[modifier | modifier le code]

L'expression « poudre de perlimpinpin » fait référence aux diverses poudres vendues jadis par des bonimenteurs et charlatans, qui les présentaient comme dotées de vertus merveilleuses et guérissant toute sorte de maux, alors qu'elles n'avaient aucun effet bénéfique. Le nom fantaisiste de « perlimpinpin » serait une onomatopée dont la sonorité évoque une formule magique.

Le lexicographe Joseph-Philibert Le Roux écrivait dans son Dictionnaire comique, satyrique, critique, burlesque, libre et proverbial en 1750[1] : « On dit encore de la poudre d'oribus. Pour se moquer de ces poudres, auxquelles les Charlatans attribuent de merveilleuses vertus, comme si elles étaient d'or, ou pouvaient faire l'or. On dit de la poudre de perlimpinpin. En parlant des choses qui n'ont aucune vertu. »

L'expression « poudre de perlimpinpin » s'utilise toujours pour désigner un médicament sans vertu, une chose sans valeur[2].

Fiction[modifier | modifier le code]

La poudre de perlimpinpin est le nom de la poudre magique utilisée par Michel le magicien, personnage de La Boîte à Surprise interprété par Michel Cailloux.

La poudre du père Limpinpin est une poudre qui guérit tout inventée par le père Limpinpin, médecin militaire, dans une nouvelle de Robert Escarpit, dans les contes de la Saint Glinglin[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Article « Poudre », p. 205.
  2. Encyclopédie Larousse du XXe siècle, Paris, 1932.
  3. http://netia59a.ac-lille.fr/~va-escaudain/siteinspec/chameau.htm

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]