Pou d'agouti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pou d'agouti (homonymie).

Le pou d'agouti est le nom vernaculaire guyanais d'un acarien local, de la famille des Trombiculidae et proche des aoûtats.

On en rencontre les larves dans l'herbe et à l’extrémité des feuillages, attendant qu'un animal les frôle. Elles se laissent alors emporter se fixent à sa peau pour se nourrir de sang. Elles sont alors responsables d'érythèmes très prurigineux. D'une taille de 0,2 mm, elles apparaissent comme de petits points rouge vif au milieu d'une lésion maculo-papuleuse aux zones de frottement et au niveau des plis. La démangeaison peut être intense jusqu'à empêcher le sommeil et dure généralement une semaine. L'animal ne reste que quelques jours en place puis se détache par lui-même pour finir son cycle de vie dans le sol. Le prurit demeure cependant plusieurs jours après son départ. Les lésions sont de moins en moins importantes à chaque épisode ; il existe une désensibilisation progressive variable suivant chaque individu.

Il est possible d'extraire les larves à l’aide d'une aiguille ou d’un ongle. L’huile de touloucouna (Carapa) est un bon moyen de prévention. On trouve également en pharmacie Ascabiol, etc. L'Elenol (lindane) longtemps utilisé n'est plus vendu en France depuis début 2009. Les antihistaminiques ont une action très modérée. Une corticothérapie locale faible peut être proposée.

On ne connaît pas de maladie transmise par le biais de la piqûre de ces acariens.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Floch H, Fauran P, « Les Trombiculides de la Guyane française », Archives de l'Institut Pasteur de la Guyane française et de l'Inini, vol. 438,‎ 1957, p. 1-23