Poteries (Strasbourg)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Poteries
Parc des Poteries avec son étang et l'avenue François-Mitterrand en arrière-plan
Parc des Poteries avec son étang et l'avenue François-Mitterrand en arrière-plan
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace
Ville Strasbourg
Arrondissement Strasbourg-Ville
Canton Strasbourg-6
Démographie
Population 7 500 hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 48° 35′ 10″ N 7° 41′ 59″ E / 48.5862, 7.6998 ()48° 35′ 10″ Nord 7° 41′ 59″ Est / 48.5862, 7.6998 ()  
Transport
Tramway D
Bus 4a - 50 - 70 - N3
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Strasbourg

Voir sur la carte administrative de Strasbourg
City locator 14.svg
Poteries

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Poteries

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Poteries
Liens
Site web www.strasbourg.eu/territoire/les-quartiers/cronenbourg-hautepierre-poteries-hohberg

Les Poteries est un quartier résidentiel récent à l'ouest de Strasbourg qui fait partie de l'ensemble plus vaste appelé Cronenbourg - Hautepierre - Poteries - Hohberg[1].

Localisation[modifier | modifier le code]

Il est délimité[2] :

Composition du quartier[modifier | modifier le code]

Ce quartier de Strasbourg est composé d'un parc central (le Parc des Poteries) autour duquel s'articule l'ensemble des habitations constituées essentiellement d'immeubles résidentiels de 4 à 5 étages. Un faible pourcentage de maisons individuelles complète l'ensemble des logements. Outre l'habitat, le quartier est doté d'une zone commerciale appelée "Zone Commerciale des Poteries" (anciennement zone commerciale Hautepierre-Sud), ainsi qu'une zone d'activité économique nommée "la Zone des Forges" (anciennement les Forges de Strasbourg).

Parc des Poteries sous la neige avec le Lycée Marcel Rudloff en fond.

Histoire[modifier | modifier le code]

Lors de l'étude de projet du quartier de Hautepierre, au courant des années 1960, il était prévu d'étendre le quartier jusqu'au sud de l'autoroute A351. Le projet fut abandonné à la fin des années 1970. La zone commerciale "Hautepierre-Sud" vit cependant le jour ainsi que la rue Georges Bernanos, une rue privée constituée de maisons individuelles accolées dont la première tranche fut achevée en 1985. En 1989, ce fut au tour de la rue Romain Rolland de voir le jour avec des habitations de même type. Rapidement, la municipalité de Strasbourg décida d'étendre ces habitations avec un quartier résidentiel, destiné à des habitants propriétaires.

L'étude du projet fut confiée en 1993 à un urbaniste danois. À la demande de la Ville de Strasbourg, il proposa un thème sur lequel il conçut un parc public destiné à être le centre du quartier. Le thème retenu fut le travail de l'argile, en référence aux ateliers de fabrication de poteries et autres tuiles qui occupaient l'endroit à l'époque romaine. La Municipalité dut choisir entre "Parc des Tuileries" et "Parc des Poteries" parmi les appellations proposées par l'urbaniste. Le Parc des Tuileries existant déjà à Paris, "Parc de Poteries" désigna finalement le parc, une fois terminé en 1995. Très vite, les habitants associèrent le nom du parc au quartier dans son ensemble. Sitôt terminé, le parc fut rapidement entouré d'immeubles, de rues et bordé sur son flanc est de l'avenue Mitterrand. De l'autre côté de l'avenue, dans l'axe du parc fut édifié le Lycée Marcel Rudloff, aujourd'hui seul lycée des quartiers ouest de la capitale européenne.

La Ville de Strasbourg décida en 2008 de classer toute la zone en tant que quartier à part entière et lui attribua définitivement le nom de Quartier des Poteries.

Futur du quartier[modifier | modifier le code]

Tram[modifier | modifier le code]

Depuis le 30 novembre 2013, l’extension de la ligne D du tram emprunte l'avenue François Mitterrand avec deux arrêts, la station "Marcel Rudloff" et la station "Poteries", terminus provisoire de la ligne à l'extrémité de l'avenue.

Démographie[modifier | modifier le code]

La population comptait en 2011 plus de 7500 habitants. Lorsque les derniers projets immobiliers seront achevés, environ 9000 habitants résideront aux Poteries.

Le Parc des Forges (dans la Zone des Forges), en plein développement, accueillera à terme 300 logements, portant ainsi la population des Poteries à 10 000 habitants environ.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]