Potentiel de Lennard-Jones

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le potentiel de Lennard-Jones, qui est plus précisément une énergie potentielle, est souvent utilisé[1] pour décrire les interactions entre deux atomes au sein d'un gaz monoatomique de type gaz rare. Son expression en fonction de la distance r entre les deux noyaux atomiques est :



E_p(r) \ = \  4 \ E_0 \ \left[ \ \left( \frac{r_0}{r} \ \right)^{12} - \left( \frac{r_0}{r} \ \right)^{6} \ \right]

Avec r_0 la distance pour laquelle E_p(r_0) = 0

Des valeurs typiques pour l'argon sont : r_0 = 3,35 \ \AA et : E_0 \simeq 0,01  eV.


Le terme à la puissance 6, terme attractif dominant à grande distance, porte le nom d'interaction de Van der Waals ; on peut le démontrer rigoureusement dans le cadre de la physique classique. En revanche, l'exposant 12 du terme répulsif, dominant à courte distance, est empirique : il s'agit là de rendre compte de façon ad-hoc de la répulsion électrostatique entre les électrons, qui empêche l'interpénétration mutuelle des nuages électroniques de deux atomes.

Articles liés[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Notamment lors de simulations numériques de type dynamique moléculaire.