Potamon fluviatile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Potamon fluviatile est une espèce de crabe d'eau douce appartenant à la famille Potamidae. Il est aussi nommé crabe des fleuves ou crabe d'eau douce d'Europe.

Distribution[modifier | modifier le code]

On le trouve fréquemment sur une grande partie du pourtour européen de la Méditerranée et en particulier sur toutes les côtes balkaniques, grecques et îles (Chypre, Crête, Chios...), mais aussi en Italie jusqu'au fleuve et à Rome.

Sous les vestiges du forum de Trajan existe une colonie d'un millier de crabes "Potamon fluviatile" qui prospèrent à l'abri des prédateurs dans les canaux du Cloaque massima construit par les Étrusques au VIe siècle av. J.-C.. Découvert en 1997, ils auraient été introduits dans le secteur dès les premières visites de bateaux grecs il y a trois mille ans — soit avant la fondation de Rome (-753) —, ce qu'ont confirmé les analyses génétiques faites par les chercheurs de l'Université de Rome. Cependant ces crabes ont évolué, ils sont en général plus gros et vivent plus vieux que leurs congénères de la même espèce[1].

Habitat[modifier | modifier le code]

Ce crabe aime les cours d'eau calmes, en plaine et jusqu'en moyenne altitude. Lors des périodes de sécheresse il se réfugie dans des galeries qu'il creuse à proximité du cours d'eau.

Éthologie[modifier | modifier le code]

  • Mœurs : Ce crabe est essentiellement nocturne et ne sort que rarement de l'eau sauf pour chercher un peu de nourriture. D'un comportement plus agressif, ce crabe élimine les écrevisses d'eau douce (Austropotamobius pallipes) qui partagent les mêmes ressources que lui.
  • Alimentation : petits crustacés et invertébrés, vers, autres crabes, œufs de batraciens et de poissons, et toute sorte de détritus,
  • Taille : ils sont dimorphistes (mâles plus grands que les femelles).

Reproduction[modifier | modifier le code]

L'accouplement se fait de mai à octobre. La femelle reçoit du mâle un stock de spermatozoïdes qu'elle va conserver et utiliser jusqu'à la saison suivante. Elle pondra ainsi près de deux cents œufs fécondés qu'elle protège sous sa paroi abdominale durant les quarante jours d'incubation. Après la naissance, les jeunes crabes restent encore une dizaine de jours sous la protection de leur mère avant de se disperser.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Référence[modifier | modifier le code]

  • Herbst, 1785 : Versuch einer Naturgeschichte der Krabben und Krebse nebst einer Systematischen Beischreibung ihrer Verschieden Arten.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Sous les vestiges de Rome, une colonie de crabes prospère depuis des siècles