Postosuchus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Postosuchus était un prédateur de la fin du Trias (228 à 202 millions d'années) appartenant à la famille des rauisuchiens du groupe Archosauria et vivant en Amérique du Nord. Son nom signifie le crocodile de "Post Quarry" (l'endroit du Texas où on a retrouvé ses ossements). C'est le superprédateur de cette période, il cohabite avec les ancêtres des crocodiles que nous connaissons aujourd'hui et les premiers Dinosaures, dont Cœlophysis mais ces derniers ne représentent pas une très grande menace.

Long de 6 mètres et pouvant peser 4 tonnes à l'âge adulte, il n'était pas très rapide dans ses mouvements à cause de sa masse imposante. Armé de mâchoires puissantes, il était cependant capable de chasser des animaux énormes et lents comme lui. Il s'attaquait à des reptiles mammaliens tels que le Placerias (un dicynodonte d'une tonne). Son dos était cuirassé et pouvait le protéger lorsqu'il attaquait ses proies.

L'espèce s'est transformée au gré de l'évolution. De nouvelles familles d'espèces sont ainsi apparues.

Description[modifier | modifier le code]

Description générale[modifier | modifier le code]

Postosuchus se déplaçant

Malgré sa taille imposante, la posture droite du Postosuchus faisait de lui un coureur efficace, d'où le fait que les scientifiques l'appelèrent crocodile qui court. Les autres prédateurs du Trias avaient une posture plutôt rampante, ce qui faisait de Postosuchus un prédateur beaucoup plus dangereux pour les herbivores.

Avec ses 6 mètres de long et son poids de 4 tonnes à l'âge adulte, il est sans conteste le roi des carnivores du Trias. C'est un prédateur puissant qui pouvait attraper avec sa mâchoire des reptiles de plus d'une tonne. Placerias, un herbivore lent, massif et très commun à cette époque était sans doute sa proie favorite.

Aptitude[modifier | modifier le code]

Postosuchus, au milieu, à l'affut d'un Placerias visible à gauche de l'image. Petrified Forest National Park

Cet Archosaure massif préférait se tenir en embuscade pour chasser, il était préférable pour cet imposant prédateur de ne pas dépenser son énergie à courir après ses proies, surtout dans l’environnement aride et sec de la fin du Trias.

Son territoire devait être imposant pour trouver suffisamment de nourriture.

Du fait que ses membres postérieurs étaient plus longs, certains paléontologues pensent qu'il pouvait courir sur ses deux pattes arrières.

Disparition[modifier | modifier le code]

Les rauisuchiens comme Postosuchus dominent la période de fin du Trias. Cependant, vers l'extrême fin du Trias (environ 200 millions d'années), ils vont disparaitre progressivement au profit des Dinosaures, ces derniers domineront la Terre pendant les 140 millions d'années à venir.

La bipédie des Dinosaures leur aurait donné l'avantage, d'autres facteurs existent, notamment le climat chaud et humide du Trias.

Enfin, de nombreuses extinction touchèrent de nombreux groupes reptiliens de l'époque, les dinosaures pouvant ainsi occuper les niches écologiques ainsi libérés.

Le Postosuchus dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Le Postosuchus est présent dans la série documentaire Sur la terre des dinosaures réalisé par la BBC, des images de synthèse ont été utilisés pour recréer les créatures disparues de l'ère du Mésozoïque. On peut le voir notamment dévorer un Placerias, sa proie favorite. D'autres reptiles ayant vécu à la même époque sont visibles, comme le Dicynodontes ou encore l'un des tout premiers dinosaures, Coelophysis.

La fin du premier épisode (Une nouvelle dynastie) montre la montée en puissance des dinosaures du fait de leur meilleure adaptation aux changements climatiques. Le Postosuchus, blessé, acculé et déshydraté, ne pouvant survivre aux nombreuses périodes de sécheresses et l'extrême aridité de la fin du Trias, ne peut que mourir, dévoré par une horde de Coelophysis affamés. Comme un symbole, la chute du géant sonne le glas de l'ère des anciens reptiles, les dinosaures viennent de devenir l'espèce dominante sur Terre et ils le resteront jusqu'à leur extinction brutale survenue à la fin du Crétacé.