Post-Vulgate

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vulgate (homonymie).

Le cycle Post-Vulgate ou Suite Post-Vulgate est un ensemble de récits anonymes en prose française ayant pour thème principal la quête du Graal par les chevaliers de la table ronde, rédigés probablement entre 1230 et 1240. Il est aussi appelé Roman du Graal, titre qui peut prêter à confusion car il est également utilisé pour d’autres œuvres du cycle arthurien[1]. Le contenu reprend en grande partie le Lancelot-Graal et est comme lui basé sur Robert de Boron et Wace. L’intrigue sentimentale est réduite par rapport au Lancelot-Graal, d'où la disparition de la section Lancelot, et tout ce qui détourne de la spiritualité est condamné. Des éléments du Tristan en prose sont intégrés. L’ensemble offre plus de cohérence entre les différentes sections que le Lancelot-Graal.

Le cycle post-Vulgate a été traduit et adapté au Portugal et en Espagne. La version moderne est une reconstitution à partir de fragments français, espagnol et portugais.

C’est comme le Lancelot-Graal une importante source pour Le Morte d'Arthur de Thomas Malory.

Le cycle est divisé en trois ou quatre sections (La Queste et La Mort Artu peuvent être regroupées en une section) :

  • L’Estoire del Saint Grail, assez semblable à la section du même titre du Lancelot-Graal.
  • L’Estoire de Merlin du Lancelot-Graal et du cycle Post Vulgate partagent une partie similaire ; la continuation de la Post Vulgate (Huth-Merlin) comprend de nombreuses aventures d’Arthur et de ses chevaliers ainsi que des détails sur la conception et la naissance de Mordred et le don de l’épée par la Dame du Lac ; des éléments proviennent du Tristan en prose.
  • La Queste del Saint Graal diffère sensiblement en ton et contenu de l’équivalent du Lancelot-Graal, et contient aussi des éléments issus du Tristan en prose comme le personnage de Palamède.
  • La Mort Artu suit de près le Lancelot-Graal mais est mieux reliée aux sections précédentes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L’œuvre en prose de Robert de Boron -manuscrit Didot - et Perceval ou le conte du Graal, parfois appelé Perceval ou le roman du Graal.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Fanni Bogdanow La version post vulgate de la Queste del saint Graal et de la Mort Artu : Troisième partie du Roman du Graal (Publications de la Société des anciens textes français) Diff. A. et J. Picard (1991) ASIN: B000WVA32M
  • Fanni Bogdanow, Anne Berrie La Quete De Saint-Graal par Anonyme, Librairie generale française (6 septembre 2006) Lettres gothiques (ISBN 2-253-06681-8) (ISBN 978-2-253-06681-1)
  • Fanni Bogdanow Romance of the Grail Manchester UP avril 1966 (ISBN 0-7190-0167-6) (ISBN 978-0-7190-0167-3)
  • Fanni Bogdanow "La Chute du royaume d'Arthur. Evolution d'un thème." Romania 107, 1986.
  • DELCOURT (Thierry) Un fragment inédit du cycle de la Post Vulgate. - Romania. Tome 109 n° 433 à 436 1988. Revue trimestrielle consacrée à l'étude des langues et des littératures romanes.
  • Anne Berthelot, Robert Deschaux, Irène Freire-Nunes et al. Le livre du Graal. I, Joseph d’Arimathie, Merlin, Les premiers faits du roi Arthur, éd. Daniel Poirion et Philippe Walter, Paris, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 476, 2001.
  • Genève, Droz La Suite du Roman de Merlin, éd. Gilles Roussineau, 1996, 2 vol.
  • Damien de Carné Juan Vivas, "La Quête du Saint Graal et la mort d’Arthur", Cahiers de recherches médiévales, Comptes rendus (par année de publication des ouvrages), 2006,
  • William J. Entwistle "The Arthurian Legend in the Literatures of the Spanish Peninsula", Phaeton Press, 1975.