Posidippe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Posidippos ou Posidippe de Pella (en grec ancien Ποσείδιππος ὁ Πελλαῖος / Poseídippos o Pellaĩos) (310-240 av. J.-C.) était un poète de la Grèce antique initié à l'orphisme. Il est né à Pella, capitale de la Macédoine. Il vécut quelque temps à Samos avant de venir à la cour de Ptolémée Ier puis de Ptolémée II à Alexandrie. Une inscription de Delphes contient un décret de proxénie le concernant (inscription datant de 276/275 av. J.-C.); il en est de même pour une inscription de Thermos en Étolie en 264 / 263 av. J.-C. Il était apparemment l'ami des poètes Hédylus de Samos et Asclépiade de Samos, qui était plus âgé que lui et dont il imita plusieurs épigrammes. Vingt-trois de ses poèmes sont inclus dans l’Anthologie grecque et quelques autres sont cités par Athénée dans ses Deipnosophistes.

Jusqu’en 2001, il était considéré que les seuls sujets traités par Posidippe étaient la boisson et l’amour. Cette année-là fut publié le Papyrus de Milan (P. Mil. Vogl. VIII 309) retrouvé dans le cartonnage d'une momie égyptienne datant de 180 av. J.-C. Ce nouveau papyrus contient les lambeaux d'environ 112 poèmes dont deux sont attribués avec certitude à Posidippe. Ces textes traitent de différents sujets dont la cour de la dynastie des Ptolémées, les pierres précieuses et la divination. La découverte de ces deux poèmes fait penser aux spécialistes que les autres poèmes de ce papyrus sont sans doute de Posidippe.

Source[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]