Poséidon (film, 2006)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Poséidon (homonymie).

Poséidon

Titre original Poseidon
Réalisation Wolfgang Petersen
Scénario Paul Gallico (livre)
Paul Attanasio
Akiva Goldsman
Acteurs principaux
Sociétés de production Warner Bros
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre catastrophe
Sortie 2006
Durée 94 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Poséidon est un film américain réalisé par Wolfgang Petersen, produit et distribué par Warner Bros. et sorti le 12 mai 2006. Il s'agit du remake du film catastrophe L'Aventure du Poséidon sorti en 1972.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un 31 décembre, le Poséidon, un paquebot de vingt étages, treize ponts et huit cents cabines, traverse l'océan Atlantique pour rejoindre New York.

Un des passagers, Dylan Johns (Josh Lucas), pratique son jogging matinal sur le pont du navire. Jennifer (Emmy Rossum) et Christian (Mike Vogel) sont eux enlacés dans une luxueuse cabine quand surgit le père de Jennifer. Il s'agit de Robert Ramsey (Kurt Russell), ancien maire de New York, qui se dispute immédiatement avec sa fille, choqué par le comportement des amoureux. Une passagère clandestine, Elena (Mia Maestro), croise le chemin de Dylan et lui demande le chemin des cuisines. Elle y retrouve Valentin (Freddy Rodríguez), un serveur, qui lui ordonne de retourner dans la cabine où il la cache.

Le soir, de nombreux passagers se rassemblent dans la salle de bal pour fêter la nouvelle année. Le capitaine Bradford (Andre Braugher) commence les festivités avec la chanteuse (Fergie, des Black Eyed Peas). Sur un balcon surplombant la salle de bal, Dylan et Ramsey jouent au poker avec Larry "la chance" (Kevin Dillon). Plus tard dans la soirée, Dylan rencontre Conor (Jimmy Bennett), un garçon de huit ans qui le bouscule alors qu'il joue avec sa PlayStation Portable. Dylan rencontre ensuite Maggie (Jacinda Barrett), la mère du garçon, qu'il tente de séduire. Alors que le décompte précédant minuit commence, Richard Nelson (Richard Dreyfuss), un architecte déçu que son ex-amant ne l'appelle pas, s'apprête à se suicider en sautant à la mer.

Pendant ce temps, sur la passerelle, le Second scrute avec effroi l'horizon : une vague scélérate de plus de trente mètres de haut fonce sur le navire. Il tente de redresser la barre pour éviter un choc latéral, mais la muraille d'eau se fracasse sur le paquebot qui se retrouve quille en l'air. Les passagers et les membres d'équipage sont projetés au plafond, certains sont broyés par des débris et d'autres passent par-dessus bord. Des canalisations de gaz se rompent et déclenchent plusieurs départs de feu alors que les lumières s'éteignent et plongent des sections entières du Poséidon dans l'obscurité.

Des dizaines de rescapés reprennent ensuite leur esprits dans la salle de bal, encore intacte bien que située sous la ligne de flottaison. Le capitaine Bradford insiste pour que tout le monde reste sur place en attendant les secours. Mais Dylan décide de tenter sa chance par ses propres moyens, en se dirigeant vers le compartiment qui donne sur les hélices du navire. Conor et sa mère lui demandent alors de les emmener. Ramsey, Nelson et Valentin veulent eux aussi les accompagner. À contrecœur, Dylan accepte. Ils se rendent d'abord dans la discothèque pour retrouver Jennifer, la fille de Ramsay. Celle-ci vient tout juste de réussir à libérer Christian, qui était coincé sous des projecteurs, grâce à Elena et Larry la Chance.

Commence alors leur périple pour parvenir à l'air libre...

Décors[modifier | modifier le code]

Dans L'Aventure du Poséidon, les décors du film étaient basés sur le Queen Mary. Pour le remake de 2006, l'équipe responsable des décors s'est inspirée du Queen Mary 2. La salle de bal a ainsi été conçue sur le modèle de la salle à manger principale du paquebot britannique.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Sources et légende : Version française (V. F.) sur Voxofilm[1]

Nominations[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]