Portrait du docteur Rey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Portrait du docteur Rey
Félix Rey
Félix Réy
Artiste Vincent van Gogh
Date Janvier 1889
Technique huile sur toile
Dimensions (H × L) 64 × 53 cm
Localisation Musée des beaux-arts Pouchkine, Moscou (Russie)
Commentaire F500 / JH1659 - Réalisé à Arles

Le Portrait du docteur Rey est une peinture de l'artiste-peintre postimpressionniste hollandais Vincent van Gogh. Réalisée à Arles, probablement entre le 7 et le 17 janvier 1889[1], elle est exposée de nos jours au musée Pouchkine de Moscou. Ce tableau représente l'interne Felix Rey d'Arles qui avait soigné Van Gogh à la suite de la crise d'épilepsie ou de démence au cours de laquelle le peintre s'était mutilé l'oreille. L'artiste lui a fait don de cette œuvre à titre de remerciement ou plus exactement de souvenir[2].

Description[modifier | modifier le code]

Le tableau mesure 53 × 64 cm et techniquement il s'agit d'une peinture à l'huile sur toile. Il est signé en rouge, en bas à droite, Vincent, Arles, 89.

Bien qu'il s'agisse d'un tableau de circonstance, il est possible d'y voir les préoccupations du peintre qui a traité cette œuvre dans un style japonisant.

Destinée de l'œuvre[modifier | modifier le code]

Ancien hôpital d'Arles, aujourd'hui « Espace van Gogh ».

L'œuvre peinte entre le 7 et le 17 janvier [1889], dans le cabinet du docteur à l'hôpital, est donnée au docteur Rey (encore interne à cette date). Le docteur et sa famille, trouvant ce portrait invraisemblable et ridicule, le rangent pendant plus de dix ans dans un poulailler afin de boucher un trou, puis probablement dans un grenier.

En avril 1901, le futur peintre Charles Camoin, soldat au 55e régiment d'infanterie de ligne cantonné à Arles rencontre le docteur Rey qui lui parle de ce tableau. Il le lui achète puis le met en dépôt chez un marchand de tableaux marseillais M. Molinard. Quelques semaines plus tard, l'œuvre n'ayant pas trouvé preneur est expédiée chez le correspondant parisien de M. Molinard, le marchand M. Vollard qui trouve un acquéreur pour 150 francs. Le tableau porte alors le nom de Portrait d'homme sur châssis, buste de face légèrement orienté vers la droite, signé en rouge : Vincent, Arles, janvier 1889.

On ne parle plus du tableau jusqu'en 1908, date à laquelle il est acheté successivement par la galerie Cassirer[3] de Berlin puis par la galerie Druet de Paris. Cette dernière vend le portrait, la même année, au collectionneur Stchoukine pour 4 600 francs. À la Révolution russe de 1917, l'œuvre est confisquée et rejoint le musée d'Art moderne de Moscou. Le portrait est exposé aujourd'hui au musée Pouchkine. Entre-temps, l'identité de la personne représentée avait été perdue. Ce n'est qu'en septembre 1924, grâce à J.B. de la Faille qui enquêtait dans le cadre de la réalisation d'une biographie et d'un catalogue raisonné de Van Gogh, que le docteur Rey est finalement réidentifié et que le tableau adopte son nom actuel.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Après sa sortie de l'hopital le 7 janvier et avant la lettre no 571 du 17 janvier adressée à son frère Théo
  2. (en) Letter from Vincent van Gogh to Theo van Gogh - Arles, le 17 janvier 1889 ici :
    ... the portrait of Dr. Rey, which I gave him as a keepsake (Le portrait du docteur Rey, que je lui ai donné à titre de souvenir)
  3. En 1901, Bruno Cassirer démissionne de la Sécession, afin de pouvoir se consacrer entièrement à sa maison d'édition. Paul a pris la direction de la galerie Cassirer, et appuyé par divers sécessionnistes y compris les artistes sculpteurs Ernst Barlach et August Kraus, assure la promotion de l'impressionnisme et du postimpressionnisme français.

Sources[modifier | modifier le code]

  • AVA - Bulletin des amis du vieil Arles, no 135, en particulier pour la destinée de cette œuvre.