Portrait de Vicenç Nubiola

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Portrait de Vincent Nubiola
Artiste Joan Miró
Date 1917
Type Huile sur toile
Dimensions (H × L) 113 × 104 cm
Localisation Museum Folkwang, Essen (Drapeau de l'Allemagne Allemagne)

Le Portrait de Vincent Nubiola est une peinture à l'huile peinte aux débuts de l'artiste catalan Joan Miró. La toile fut réalisée en 1917, alors que Miró avait 24 ans et un an avant sa première exposition. Le portrait est considéré comme l'un des chefs-d'œuvre de ses premières périodes, alors qu'il expérimentait un mélange de cubisme et de fauvisme. Certains critiques d'art y relèvent également l'influence de Van Gogh pour qui Miro eut toujours de l'admiration. La toile fut acquise un temps par Picasso et se trouve actuellement dans la collection permanente du Museum Folkwang en Essen (Allemagne).

Histoire[modifier | modifier le code]

Miró montra une passion précoce pour l'art, et assista à des cours de dessin à l'école primaire[1], mais, alors qu'il étudiait le commerce, il eut une dépression nerveuse et décida de se consacrer à la peinture[2]. Alors qu'il était étudiant en art à Barcelone, il rencontra Vincent Nubiola en 1913 au Cercle Artistique de Sant Lluc, une société d'art d'inspiration catholique. Nubiola était un professeur d'agriculture de l'École de la Llotja. Ce cercle permit à Miro de rencontrer également Joan Prats, qui devint l'un de ses amis durant sa vie[3] et qui l'aida à construire la fondation[4]. Miró peint le portrait Nubiola en 1917[5].

Miro peignit le portrait de Vincent Nubiola en 1917 et l'inclut dans l'une de ses premières expositions à la Galerie Dalmau de Barcelone[6].

Description[modifier | modifier le code]

C'est l'un des chefs-d'œuvre de jeunesse de Miró, alors qu'il expérimentait un mélange de cubisme et de fauvisme. À cette époque, il avait peint plusieurs paysages et portraits, tels que le Portrait d'Enric Cristòfol Ricart, en 1917 également exposé aujourd'hui au Metropolitan Museum of Art à New York. Plusieurs critiques d'art notèrent une influence de Van Gogh[7],[8] pour qui Miró eut toujours de l'admiration. La signature de Miró figure dans la marge inférieure gauche.

La peinture montre Nubiola assis sur une chaise à côté d'une table sur laquelle sont disposés des fruits, une carafe de vin, et un pot de fleur. L'arrière-plan, derrière la figure est décorée avec des triangles et des arcs[9]. La chemise à col ouvert de Nubiola est rouge et signe son radicalisme politique ; le peintre réalisa une suite d’autoportraits où il porte une chemise identique. Cette toile fut acquise par Pablo Picasso avant d'être exposée par le Metropolitan Museum of Art.

Provenance[modifier | modifier le code]

Ce portrait fait partie de la collection permanente du Museum Folkwang en Essen, depuis son achat par la Galerie Guillaume Großhennig à Düsseldorf en 1966. Cet achat fut réalisé avec le soutien de l'État de Rhénanie-du-Nord-Westphalie[9] et elle est entrée au musée avec le numéro d'enregistrement Inv. G 351[9].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Joan Miro Biography », art website, accessed 1 October 2011
  2. « Joan Miró », Collections Online, Guggenheim, accessed 24 September 2011
  3. J. V. Foix, A Hundred Years of Miro, Mompou and Foix: Honorary Doctorate, University of Barcelona |, University of Barcelona editions,‎ 1er janvier 1993, 26 p. (ISBN 978-84-475-0535-7, lire en ligne)
  4. Sue Bryant, Barcelona p.78,‎ 2008, 128 p. (ISBN 9781847731043, lire en ligne), accessed 24 September 2011
  5. J.V. Foix, Cent anys de Miró, Mompou i Foix p.27,‎ 1993, 77 p. (ISBN 9788447505357, lire en ligne)
  6. Studio international, Studio Trust,‎ 1981 (lire en ligne)
  7. Rijksmuseum Vincent van Gogh, Georg-W. Költzsch et Museum Folkwang Essen, Vincent van Gogh and the modern movement, 1890–1914: Museum Folkwang Essen, Van Gogh Museum Amsterdam, Luca,‎ 1990 (lire en ligne)
  8. a, b et c « Works », Museum Folkwang (consulté le 21 septembre 2011)

Bibliographie[modifier | modifier le code]