Porte palatine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Porte palatine
Image illustrative de l'article Porte palatine
Présentation
Nom local Porta Palatina
Période ou style Fortification médiévale
Géographie
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Piémont Piémont
Localité Turin
Localisation
Coordonnées 45° 04′ 30″ N 7° 41′ 05″ E / 45.075, 7.68472 ()45° 04′ 30″ Nord 7° 41′ 05″ Est / 45.075, 7.68472 ()  

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Porte palatine

Géolocalisation sur la carte : Turin

(Voir situation sur carte : Turin)
Porte palatine

La porte Palatine est un monument ancien de Turin, en Italie. Une partie de sa structure date de l'époque romaine et le reste de l'époque médiévale. C'est une des quatre portes de la ville romaine, accès nord de la ville d'Augusta Taurinorum, aujourd'hui Turin. Elle est située près du Duomo et du Palais royal.

Dans son aspect actuel, le bâtiment comprend deux tours polygonales, de seize faces chacun, et une porte centrale. Seule cette dernière est une structure originale romaine, les tours ayant été ajoutés à l'époque médiévale. Les créneaux datent de 1404.

Le nom de Porta Palazzo vient de Porta Palatii, en latin « porte du palais », se référant au palais impérial proche, qui abrita de nombreux personnages historiques, y compris les rois lombards et Charlemagne, et qui fut ensuite le siège des autorités communales.

Au cours du début du XVIIIe siècle lors de la reconstruction urbaine à Turin, la porte n'a été préservée que grâce à l'intervention personnelle de l'architecte Antonio Bertola. Elle a été l'un des monuments les plus vieux à être sauvé de la destruction.

Deux statues en bronze (copies de statues anciennes) ont été placées en face du monument au cours de l'ère fasciste.

En 2006, la Ville de Turin a lancé une requalification en zone archéologique, ce qui rend les tours accessibles au public avec la création d'un parking souterrain pour les voitures du marché à proximité de Porta Palazzo.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source de traduction[modifier | modifier le code]