Porte d'Ishtar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Porte d'Ishtar
La porte d'Ishtar au musée de Pergame (Berlin)
La porte d'Ishtar au musée de Pergame (Berlin)
Présentation
Nom local Ishtar Sakipat Tebisha
Date de construction -580
Commanditaire Nabuchodonosor II
Destination initiale Porte de ville
Géographie
Pays Empire néo-babylonien
Localité Babylone
Localisation
Coordonnées 32° 32′ 37″ N 44° 25′ 21″ E / 32.5436, 44.4225 ()32° 32′ 37″ Nord 44° 25′ 21″ Est / 32.5436, 44.4225 ()  

Géolocalisation sur la carte : Irak

(Voir situation sur carte : Irak)
Porte d'Ishtar

La porte d'Ishtar est une des huit portes de la cité intérieure de Babylone, elle fut construite au nord de la cité en -580 (empire néo-babylonien) sur ordre du roi Nabuchodonosor II. Cette porte est dédiée à la déesse éponyme Ishtar.

Présentation[modifier | modifier le code]

La porte d’Ishtar est l’aboutissement de la voie processionnelle au nord de Babylone. Elle est le symbole même de Babylone. Son nom cultuel est « Ishtar Sakipat Tebisha », ou « Ishtar est victorieuse de ses ennemis ». La porte est construite selon le principe de la double porte, c'est-à-dire qu’il y a un mur extérieur et un mur intérieur.

La première porte (intérieure) fait 28 m de large, 11 m de long et est flanquée de deux tours de part et d’autre du passage. La seconde porte (extérieure) est la plus grande. Elle est encastrée dans le rempart intérieur et est flanquée de deux tours de 9,50 m de haut. Entre les deux tours se trouve une cour ouverte.

Il y a eu différentes phases de constructions pour la porte d’Ishtar, qui ont à chaque fois modifié son décor. La première phase est caractérisée par un décor émaillé, et la dernière par des bas-reliefs en brique émaillée et colorée. Sur les murs des portes se trouvent des rangées de taureaux et de dragons. Le taureau symbolise le dieu Adad, le dieu de l’orage. Le dragon est une créature hybride : une queue et un corps de serpent, les pattes arrières en serres d’aigle. La tête du dragon (Mushkhushu) est une représentation du dieu Marduk (et le dragon lui-même est un attribut du dieu Marduk). Le lion d’Ishtar n’est pas présent dans les représentations.

Sur la porte on peut également noter la présence d’une inscription de Nabuchodonosor II signifiant les détails de la construction, comme sur la voie processionnelle.

L'ensemble, qui fut entièrement reconstitué, est conservé au musée de Pergame de Berlin.

Galerie[modifier | modifier le code]

Quelques animaux représentés

Sur les autres projets Wikimedia :