Porte-avions d'escorte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le HMS Audacity fut le 1er véritable porte-avions d'escorte. Il s'agit d'un cargo allemand capturé en février 1940, qui sera transformé en juin 1941 pour accueillir 6 chasseurs. Il sera finalement torpillé par un U-Boot le 21 décembre 1941.

Le porte-avions d'escorte est un type de porte-avions de petite taille qui fut construit et utilisé durant la Seconde Guerre mondiale. Ces navires ont été conçus initialement pour assurer une protection aérienne aux convois de navires qui naviguaient à trop grande distance des côtes pour pouvoir être protégés par des avions basés à terre. Faiblement armés et protégés, naviguant à une vitesse inférieure à 20 nœuds, ils n'étaient pas conçus pour participer aux batailles navales dans lesquels certains d'entre eux furent malgré tout impliqués dans l'océan Pacifique (bataille du golfe de Leyte).

Utilisation[modifier | modifier le code]

L'USS Barnes en mars 1943

Dans la bataille de l'Atlantique, ces navires ont joué un rôle essentiel dans la protection des convois contre les attaques de sous-marins allemands en les détectant et éventuellement en les attaquant. Dans le Pacifique, les porte-avions d'escorte américains jouèrent de multiples rôles comme la protection aérienne des convois, le transport d'avions vers les bases éloignées, la protection contre les sous-marins et l'appui des opérations au sol. En attendant leur mise en service massive, des solutions d'urgence comme les CAM ships, des cargos modifiés pour embarquer un chasseur, furent mises en place.

Conception[modifier | modifier le code]

Ces bateaux, d'un déplacement compris entre 10 000 et 20 000 tonnes, furent souvent construits à partir de coques de navires marchands ou à passagers ; néanmoins les États-Unis ont réalisé une série de 50 navires conçus dès le départ à cet usage. La majorité des porte-avions d'escorte ont été construits par les États-Unis, le Royaume-Uni et le Japon, les cinq construits par ce dernier ont tous péri au combat.

Le porte-avions d'escorte (Escort carrier) porta d'abord le code ACV puis CVE dans la liste des codes des immatriculations des navires de l'US Navy.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]