Port d'une arme cachée aux États-Unis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le port d'une arme cachée (concealed carry) est, aux États-Unis, la faculté reconnue légalement à un citoyen de se munir d'une arme et de la porter sur soi ou à proximité de soi de manière discrète. Les armes autorisées dépendent de la législation de chaque État : certains restreignent cette faculté au simple pistolet, tandis que d'autres autorisent le port de plusieurs armes, armes à feu ou armes blanches.

Bien que la tendance de l'opinion s'oriente vers un contrôle accru[réf. nécessaire], aucun État dont la procédure d'attribution du permis de port d'arme se fonde sur le simple respect d'une procédure d'enregistrement n'a procédé à une refonte effective de sa législation. En 2012, 49 États disposent d'une loi permettant le port d'une arme cachée[1] (même si, dans les faits, cette réglementation consiste plutôt à l'empêcher) et 44 disposent également d'une loi couvrant le port d'arme en public (open-carry)[2]. Le État de l'Illinois et le District de Columbia n'ont pas de loi particulière à ce sujet; l'Illinois restreint cette possibilité aux zones rurales, sous réserve de restrictions locales. Le District de Columbia avait mis en place une prohibition complète de la possession d'armes dès 1976, mais celle-ci a finalement été invalidée par la Cour suprême le 26 juin 2008[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. National Rifle Association of America, Institute for Legislative Action, « Right-to-Carry 2008 »,‎ 19 août 2008
  2. http://opencarry.org/opencarry.html
  3. Affaire District of Columbia v. Heller