Port-Toulouse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Port-Toulouse était un village acadien situé sur l'île du Cap-Breton, alors connue sous le nom d'île Royale, dans l'actuelle province de la Nouvelle-Écosse, au Canada. Il se trouvait sur le site actuel du village de Saint-Pierre, sur l'isthme étroit qui sépare le lac Bras d'Or de l'océan Atlantique.

Histoire[modifier | modifier le code]

Après que le traité d'Utrecht (1713) eut donné la partie continentale de l'Acadie à l'Angleterre, la France encouragea l'installation d'Acadiens sur l'île Royale, demeurée française. Port-Toulouse a ainsi été fondé vers 1715 par des Acadiens de Plaisance et de Grand-Pré[1], qui s'établirent à proximité d'un ancien port de traite fondé vers 1630 par des marchands de La Rochelle et fortifié par Nicolas Denys. Conscients de l'importance stratégique du lieu, les Français construisirent un fort sur le rivage pour protéger Port-Toulouse, qui devint ainsi le port et la base logistique de Louisbourg, situé à 120 km au nord.

Port-Toulouse et son fort furent détruits par les Anglais lorsqu'ils s'emparèrent de l'île du Cap-Breton en 1758.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Stéphane Batigne, Adrice et Clara, Éditions Mille et une vies, Montréal, 2009 (ISBN 978-2-923692-07-4)

Lien externe[modifier | modifier le code]