Port-Royal (Acadie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Port-Royal.
Port-Royal
Fort Port-Royal
Fort Port-Royal
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Statut municipal Ville
Fondateur
Date de fondation
Pierre Dugua de Mons
1605
Démographie
Population 1 750 hab. (1748)
Densité 858 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 44′ 31″ N 65° 30′ 56″ O / 44.741944, -65.51555644° 44′ 31″ Nord 65° 30′ 56″ Ouest / 44.741944, -65.515556  
Altitude Min. 0 m – Max. 7 m
Superficie 204 ha = 2,04 km2
Divers
Langue(s) Français
Fuseau horaire UTC-4
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Écosse

Voir la carte administrative de Nouvelle-Écosse
City locator 14.svg
Port-Royal

Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Écosse

Voir la carte topographique de Nouvelle-Écosse
City locator 14.svg
Port-Royal

Port-Royal fondée en 1605, fut la capitale de l'Acadie jusqu'en 1710 quand, après sa capture par les Anglais, elle fut renommée Annapolis Royal. Port Royal devient l'endroit le plus peuplé de l'Acadie durant les premiers cent ans de son existence. Port-Royal fut victime de la lutte pour le contrôle de l'Amérique du Nord. Elle changea souvent de souverains jusqu'en 1710 où elle devient britannique. La population fut déportée par les Britanniques à l'automne 1755.

Histoire[modifier | modifier le code]

Port-Royal en 1753.

Avec l’habitation de Port-Royal, cette région se trouve être la colonie européenne la plus ancienne au nord de Saint Augustine en Floride. Cette colonie a été fondée par Samuel de Champlain et Pierre Dugua de Mons en 1605.

Pierre Dugua de Mons explore les environs en 1604 mais fonde la première colonie de l'Acadie à l'île Sainte-Croix[1]. Suite à l'échec de la colonie, Pierre Dugua de Mons fonde construit l'Habitation de Port-Royal en 1605[1]. En 1613, Samuel Argall, venant de Virginie, attaque et détruit Port-Royal[1]. En 1621, le roi Jacques Ier d'Angleterre accorde l'Acadie, qu'il renomme Nouvelle-Écosse, à William Alexander[1]. En 1622, ce dernier envoie un bateau et quelques colons pour construire le fort Anne[1]. L'Acadie retourne à la France en 1629[1]. Charles de Menou d'Aulnay déplace des colons de La Hève vers Port-Royal entre 1632 et 1634[1]. Sedgwick prend Port-Royal en 1654 mais elle est retournée à la France en 1667[1]. Port-Royal est à nouveau prise en 1680 mais retournée à la France, probablement au cours de la même année[1]. William Phips prend Port-Royal en 1690 mais elle est rendue aux Français peu après[1]. Les Acadiens reconstruirent le fort en 1702 en carré fait de terre avec quatre bastions. Le fort demeure encore intact aujourd'hui. Le fort a résisté aux assauts des Anglais en 1704 et aux mois de juin et juillet 1707, lorsque le Massachusetts tente de prendre Port-Royal, mais sans succès[1]. Le magasin du fort fut construit en 1708. Francis Nicholson parvient à prendre la ville et le fort en octobre 1710 durant le Siège de Port-Royal et il renomme Port-Royal, Annapolis Royal[1]. En 1711, un détachement parti du fort Anne se fait prendre en embuscade durant la bataille de Bloody Creek, faisant 30 morts[1]. Un groupe d'Amérindiens mené par le prêtre Le Loutre attaque Annapolis Royal en 1744[1]. Halifax remplace Annapolis Royal à titre de capitale provinciale en 1749[1]. En 1755, environ 1 750 Acadiens des environs sont déportés par les Britanniques, alors que leurs maisons et fermes sont incendiées.

Démographie[modifier | modifier le code]

Dessin militaire de Port-Royal et de son fort en 1702
Population de Port-Royal
Année Nombre d'habitants
1605 44
1630 300
1671 363
1686 592
1693 499
1698 575
1701 456
1703 504
1707 570
1714 900
1730 900
1737 1 406
1748 1 750

Architecture[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n et o (en) « History Timeline », sur Ville d'Annapolis Royal (consulté le 2 mars 2011).
  2. « Lieu historique national du Canada du Fort-Anne », sur Lieux patrimoniaux du Canada (consulté le 28 février 2011)
  3. « Lieu historique national du Canada du Logis-d'officiers », sur Lieux patrimoniaux du Canada (consulté le 28 février 2011)
  4. « Lieu historique national du Canada de la poudrière sud », sur Lieux patrimoniaux du Canada (consulté le 28 février 2011)
  5. « Poudrière du trou noir », sur Lieux patrimoniaux du Canada (consulté le 28 février 2011)

Liens internes[modifier | modifier le code]