Porcie (fille de Caton d'Utique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Porcie.

Porcia Catonis

Description de cette image, également commentée ci-après

Porcia de Fra Bartolomeo

Naissance Entre 73 et 64 av. J.-C.
Décès 42 av. J.-C..
Ascendants
Conjoint

Porcia (ou Portia) Catonis (francisé en Porcie) est une femme de la Rome antique, fille de Caton d'Utique et femme de Brutus, morte en 42 av. J.-C.. Sa mort courageuse est un exemple de fidélité à son époux, mais non le seul à cette époque agitée de la fin de la république[1].

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Porcia est née entre 73[2],[3] et 64 av. J.-C.[4]. Elle était de nature affectueuse, appréciait la philosophie et était pleine de courage raisonnable[5]. Plutarque la décrit comme première en jeunesse et en beauté[6]. Quand elle était encore très jeune, son père divorça de sa mère pour adultère.

Elle se maria d’abord jeune avec Bibulus, l’allié politique de son père. Ce mariage eut lieu entre 58 et 53 av. J.-C.. Ils auraient eu un fils Lucius Calpurnius Bibulus[7], même si les historiens modernes pensent qu’elle était trop jeune pour être la mère de Lucius et que ce dernier était le fils d’un précédent mariage de Bibulus. Il était assez âgé pour combattre à la bataille de Philippes en 42 av. J.-C. et mourut en 32 av. J.-C.

Quelques années plus tard, Quintus Hortensius Hortalus voulait conclure une alliance avec Caton et demanda la main de Porcia[8]. Toutefois, Bibulus aimait sa femme et ne voulait pas la laisser. Hortensius proposa de l’épouser et la rendre à Bibulus quand elle lui aurait donné un héritier. Ce type d’arrangement n’était pas inhabituel à l’époque[9].

« Ma proposition, disait-il, peut bien, dans l’opinion des hommes, paraître extraordinaire ; mais, à consulter la nature, il est aussi honnête qu’utile à la république qu’une femme belle, et qui est à la fleur de l’âge, ne reste pas inutile en laissant passer l’âge d’avoir des enfants : il ne faut pas non plus qu’elle soit à charge à son mari, et l’appauvrisse en lui donnant plus d’enfants qu’il ne veut en avoir ; or, en communiquant les femmes aux citoyens honnêtes, la vertu se multiplie et se propage dans les familles ; par le moyen de ces alliances la ville se fond, pour ainsi dire, en un seul corps. Si Bibulus, ajouta-t-il, veut absolument conserver sa femme, je la lui rendrai dès qu’elle sera devenue mère, et que, par cette communauté d’enfants, je me serai plus étroitement uni à Bibulus et à Caton. »

— Plutarque, Caton d’Utique, 25.3

À la place, Caton divorça de sa femme, Marcia et la donna à Hortensius. Il l’épousa à nouveau quand Hortensius mourut.

En 52 av. J.-C., la guerre des Gaules est terminée mais Jules César refusait de revenir à Rome après avoir déposé les armes, malgré les injonctions du sénat romain. Caton détestait personnellement César et était son grand ennemi au sénat. La faction politique de Caton, les Optimates, soutenait Pompée contre César et voulait que César revienne à Rome sans son armée pour pouvoir l'assigner en justice et l’exiler. En 49 av. J.-C., César franchit le Rubicon avec son armée entamant ainsi la guerre civile. Bibulus prit le commandement de la flotte de Pompée en Adriatique[10]. Il captura une partie de la flotte de César. Épuisé par les fatigues de la guerre, Bibulus décéda peu après en 48 av. J.-C.[11], laissant Porcia veuve.

Mariage avec Brutus[modifier | modifier le code]

Porcia et Brutus, Ercole de Roberti, c. 1486-90, Kimbell Art Museum

Après le suicide de Caton d'Utique en 46 av. J.-C., Brutus, le cousin de Porcia divorça de son épouse, Claudia Pulchra et épousa Porcia alors que cette dernière était encore très jeune[7],[12]. Ce mariage scandalisa car Brutus ne donna aucun motif au divorce alors qu’il avait été marié à Claudia depuis de nombreuses années. Claudia était connue pour être une femme de grande vertu et était la fille de Appius Claudius Pulcher, qui était l’allié de Brutus depuis longtemps[13]. Elle était aussi alliée de Pompée par le mariage de sa plus jeune sœur. Le divorce ne fut pas bien accueilli, y compris par la mère de Brutus, Servilia Caepionis[14] qui méprisait son demi-frère et semble avoir été jalouse de l’affection de Brutus pour Porcia[15]. Servilia soutint alors les intérêts de Claudia contre ceux de Porcia[16].

D’un autre côté, Porcia était encouragée par les partisans de Pompée et de Caton, le mariage était vu d’un bon œil par Cicéron et Atticus[17]. Le mariage avec Brutus était une manière d’honorer l’oncle de ce dernier. Il apparait également que Porcia aimait Brutus[5] Ils eurent un fils qui mourut en 43 av. J.-C..

Brutus complota contre César en 44 av. J.-C.[18]. Selon Plutarque, il le révéla à Porcia et pense qu’elle était la seule femme au courant[18],[19]. Plutarque et Dion Cassius avancent même qu’elle était impliquée dans la conspiration[20]. Plutarque raconte qu’elle vit Brutus alors qu’il réfléchissait au sort de César et lui demanda ce qui se passait. Brutus ne répondit pas et elle supposa qu’il ne lui faisait pas confiance car elle était une femme et qu’il craignait qu’elle révèle quelque chose sous la torture. Pour lui montrer ce dont elle était capable, elle s’infligea une blessure sur la cuisse avec un couteau de barbier et endura la douleur plusieurs jours. Quand elle surmonta la douleur, elle revint voir Brutus et lui dit :

« Brutus, je suis fille de Caton, et je suis entrée dans ta maison, non pour être seulement compagne de ton lit et de ta table, comme une concubine, mais pour partager avec toi et les biens et les maux. Tu ne m’as donné, depuis mon mariage, aucun sujet de plainte ; mais moi, quelle preuve puis-je te donner de ma reconnaissance et de ma tendresse, si tu me crois également incapable et de supporter avec toi un accident qui demande le secret, et de recevoir une confidence qui exige de la fidélité. Je sais qu’en général on croit la femme trop faible pour garder un secret ; mais, Brutus, la bonne éducation et le commerce de personnes vertueuses ont quelque influence sur les mœurs : or, je suis tout à la fois et fille de Caton et femme de Brutus. Pourtant, je n’ai point si fort compté sur ce double appui, que je ne me sois assurée d’être invincible à la douleur.. »

— Plutarque, Brutus, 13.7

Brutus s’étonna de l’entaille sur sa cuisse et après cela, ne cacha plus rien car il se sentit renforcé lui-même[21]. Le jour de l’assassinat de César, Porcia était extrêmement préoccupée et envoya des messagers au sénat pour vérifier que Brutus était toujours en vie[22]. Elle perdit même connaissance à cause de l’inquiétude et ses servantes craignirent pour sa vie[23].

Quand Brutus et les autres assassins fuirent à Athènes, il était prévu que Porcia reste en Italie[24]. Porcia était triste de se séparer de Brutus mais réussit à le cacher. Toutefois, quand elle vit une peinture représentant les adieux d’Hector à Andromaque, elle éclata en sanglots[25]. L’ami de Brutus, Acilius, entendit cela et cita Homère :

« Hector, tu es tout pour moi, père et frères puisque tu es mon jeune époux ! »

— Homère, Iliade, livre VI, 429

Brutus sourit et dit qu’il ne dirait jamais à Porcia ce qu’Hector avait répondu à Andromaque (« Rentre dans ta demeure, reprends tes travaux accoutumés, la toile et le fuseau, et ordonne à tes femmes de se mettre à l'ouvrage[26] »). Il répondit :

« Car, si la faiblesse de son corps ne lui permet pas les mêmes exploits que nous, elle combattra, par la fermeté de son âme, non moins généreusement que nous a pour la patrie. »

— Plutarque, Marcus Brutus, 23.6.

Mort[modifier | modifier le code]

La majorité des historiens antiques rapportent que Porcia s’est suicidée en 42 av. J.-C. en avalant des charbons ardents. Les historiens modernes ne croient pas en cette version et pensent que Porcia brûla du charbon dans une pièce sans aération et succomba au monoxyde de carbone[27].

Le moment exact de sa mort n’est pas connu. La plupart des historiens comme Dion Cassius, Valère Maxime, Appien et Plutarque avancent qu’elle se tua en apprenant la mort de Brutus après la deuxième bataille de Philippes[28],[29],[30],[31]. Cependant, Nicolas de Damas dit que cela se passa avant la mort de Brutus, avança qu’elle pensait seulement qu’il était mort et que Brutus avait reproché dans une lettre à ses amis le suicide de Porcia. Plutarque réfuta ces lettres[32].

Postérité[modifier | modifier le code]

Portia, interprétée par Deborah Kerr et James Mason en tant que Brutus dans le film de 1953 Jules César

Sur les autres projets Wikimedia :

Plusieurs peintres la figurèrent, et des auteurs s'inspirèrent de son destin :

Références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre Grimal, Rome et l’Amour, Robert Laffont, 2007, (ISBN 9782221106297), p. 195
  2. Plutarque, Caton d’Utique, 7.3.
  3. Plutarque, Caton d’Utique, 7.4
  4. Plutarque, Caton d’Utique, 24.3
  5. a et b Plutarque, Marcus Brutus, 13.4
  6. Plutarque, Caton d’Utique, 25.3
  7. a et b Plutarque, Marcus Brutus, 13.3
  8. Plutarque, Caton d’Utique, 25.2
  9. Plutarque, Caton d’Utique 25.3
  10. Plutarque, Caton d’Utique 54.4
  11. Dion Cassius, Histoire romaine, livre XLI, 44-51
  12. Cicéron, Brutus, 77.94
  13. Cicéron, Atticus, 13. 16
  14. Cicéron, Atticus, 13. 10
  15. Cicéron, Atticus, 13. 22
  16. Middleton, Conyers. History of the Life of Marcus Tullus Cicero, The. p 208
  17. Cicéron, Atticus, 13. 9
  18. a et b Dion Cassius, Histoire romaine, 44.13.1.
  19. Plutarque, Marcus Brutus, 14.4
  20. Plutarque, Marcus Brutus, 73.4
  21. Dion Cassius, Histoire romaine, 44.14.1.
  22. Plutarque, Marcus Brutus, 15.6
  23. Plutarque, Marcus Brutus, 13.7
  24. Plutarque, Marcus Brutus, 23.2
  25. Plutarque, Marcus Brutus, 23.4
  26. Homère, Iliade, livre VI, 491
  27. Roman Life in the Days of Cicero, Alfred J. Church
  28. Dion Cassius, Histoire romaine, 47.49.3.
  29. Appien, Les Guerres civiles, Livre 5.136.
  30. Valère Maxime, De factis mem. iv.6.5.
  31. Plutarque, Caton d’Utique, 53.5.
  32. Plutarque, Marcus Brutus, 53.7.