Pontiac Aztek

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aztec.
Pontiac Aztek
Pontiac Aztek

Marque Drapeau : États-Unis Pontiac
Années de production 2000 - 2005
Classe SUV
Usine(s) d’assemblage Drapeau du Mexique Ramos Arizpe, Mexique
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) V6, 3 350 cm³
Position du moteur Avant
Puissance maximale 185 ch
Transmission Traction ou intégrale
Boîte de vitesses Boîte automatique
4 rapports
Poids et performances
Poids à vide 1 714 à 1 834 kg
Dimensions
Longueur 4 625 mm
Largeur 1 872 mm
Hauteur 1 694 mm
Empattement 2 750 mm
Chronologie des modèles
Précédent Pontiac Sunrunner Pontiac Torrent Suivant

L'Aztek est un Crossover-SUV de taille moyenne produit par le constructeur américain Pontiac. Il fut commercialisé de juillet 2000 à 2005 uniquement pour le marché nord-américain.

Concept-car[modifier | modifier le code]

À la fin des années 1990, le marché du SUV étant en pleine expansion, Pontiac, propriété de General Motors, se doit de proposer son propre modèle afin de s'adapter à la transformation du marché.
C'est dans cette optique que le concept-car Pontiac Aztek fait son apparition en 1999. Il reçoit un accueil très positif qui convainc le constructeur à démarrer une production de série[1].

Ce concept original mise sur la polyvalence, mêlant l'image d'un SUV de loisirs, l'habitabilité d'un monospace et la capacité de chargement d'un pick-up[2]. La production de l'Aztek démarre en 2000 avec le slogan "Très probablement le véhicule le plus polyvalent sur la planète"[3].

Production de série[modifier | modifier le code]

L'Aztek est produit dans l'usine d'assemblage de General Motors de Ramos Arizpe au Mexique[1]. Il partage sa ligne d'assemblage avec le Buick Rendezvous, un autre SUV du groupe.
Au Canada, il remplit le vide laissé depuis l'arrêt du Pontiac Sunrunner (Une version re-badgée du Chevrolet Tracker) en 1997. Aux États-Unis et au Mexique, l'Aztek est le premier SUV vendu sous la marque Pontiac.

L'Aztek est disponible avec le seul moteur General Motors V6 LA1 3,4 litres développant 185 ch. Il est également équipé d'une boîte automatique à 4 rapports et se décline soit en traction ou, en option, avec le système 4 roues motrices Versatrak[4].

Souffrant d'une motorisation poussive, d'un design original mais qui a visiblement rebuté la clientèle, d'un tarif de vente élevé et d'une finition surfaite, l'Aztek n'atteindra jamais les prévisions de vente fixées par General Motors de 75 000 unités par an[2].

Carrière aux États-Unis
Année Ventes
2000
11 201
2001
27 322
2002
27 793
2003
27 354
2004
20 588
2005
5 020
2006
347

Motorisation[5][modifier | modifier le code]

Essence
Modèle Cylindres/
Soupapes
Cylindrée Puissance maxi Couple maxi Vmax
V6 3.4 6/12 3 350 cm³ 138 kW (185 ch) à 5 200 tr/min 285 Nm à 4 000 tr/min 174 km/h[6]

Sécurité[modifier | modifier le code]

L'association américaine Insurance Institute for Highway Safety (IIHS) a délivré la mention "Marginal" (2.5/5 stars) au test de collision frontale déportée[7].

En 2004, la National Highway Traffic Safety Administration(NHTSA) lui attribue les notes suivantes :

  • Collision frontale coté conducteur : 3/5 stars [8]
  • Collision frontale coté passager : 4/5 stars [8]
  • Collision latérale coté conducteur : 5/5 stars [9]
  • Collision latérale coté passager : 3/5 stars [9]

Critiques[modifier | modifier le code]

L'Aztek fut fortement critiqué pour son style extérieur.

  • Le magazine américain Time le nomme en 2007 dans sa liste des 50 pires inventions de tous les temps[10] ainsi qu'en mai 2010 dans son Top 50 des pires inventions de tous les temps[11].
  • Un sondage dans le quotidien d'information britannique Daily Telegraph en Aout 2008, désigne l'Aztek à la première place dans la liste des 100 voitures les plus laides[12].
  • L'hebdomadaire allemand d'investigation Der Spiegel inclut le véhicule dans son Top 10 des voitures les plus laides de tous les temps[13].

Dans la culture[modifier | modifier le code]

  • L'acteur américain Colby Donaldson a gagné un Aztek comme récompense lors de la finale d'une saison de l’émission de télévision américaine Survivor[14].
  • Il est mentionné dans l'épisode Dans la crevasse de la série télévisée 30 Rock.
  • Le personnage principal Walter White (joué par Bryan Cranston) de la série télévisée Breaking Bad conduit un Aztek.
  • Il est également conduit par le personnage Logan Cale (joué par Michael Weatherly) dans la série télévisée Dark Angel.
  • Il est aussi mentionné dans Top Gear ( saison 21 épisode 05 ), pendant l'interview de Aaron Paul de Breaking Bad.

Galerie d'images[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]