Pont levant de la rue de Crimée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pont levant de la rue de Crimée
Image illustrative de l'article Pont levant de la rue de Crimée
Géographie
Pays France
Région Île-de-France
Département Paris
Localité Paris, 19e arrondissement
Coordonnées géographiques 48° 53′ 18″ N 2° 22′ 46″ E / 48.888333, 2.379444 ()48° 53′ 18″ N 2° 22′ 46″ E / 48.888333, 2.379444 ()  
Caractéristiques techniques
Type Pont levant
Matériau(x) Acier
Construction
Construction 1885
Ingénieur(s) Edmond Humblot

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

(Voir situation sur carte : Île-de-France)
Pont levant de la rue de Crimée

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Pont levant de la rue de Crimée

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Pont levant de la rue de Crimée

Le pont levant de la rue de Crimée, ou pont de Flandre, est un pont levant situé à l'intersection du bassin de la Villette et du canal de l'Ourcq, dans le 19e arrondissement de Paris. Il permet à la rue de Crimée de traverser le canal, et relie le quai de l'Oise, sur le côté nord-ouest du canal, au quai de la Marne, sur le côté sud-est du canal. Mis en service en 1885, le dernier pont levant de la capitale connaît encore chaque année près de 9 000 manœuvres.

Lorsque le pont levant est en action pour laisser passer un bateau, les piétons peuvent traverser à côté sur une passerelle fixe et surélevée : la passerelle de la rue de Crimée.

L'ensemble, passerelle et pont, a été entièrement rénové au cours de l'été 2011[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

À l'époque de sa construction, c'était le troisième pont levant à être érigé en France[2] ; de nos jours, il s'agit du dernier du genre situé à Paris.

Ce pont donne son nom à l'un des quatre quartiers administratifs du 19e arrondissement, le quartier du Pont-de-Flandre, ainsi qu'à l'un de ses dix conseils de quartiers[3].

Le pont levant et la passerelle attenante sont inscrits au titre des monuments historiques depuis un arrêté du 12 février 1993[4].

(M) Ce site est desservi par les stations de métro CriméeRiquetOurcq et Laumière.

Galerie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Cure de jouvence à Crimée, article du 29 septembre 2011, sur le site Web paris.fr de la mairie de Paris, consulté le 31 octobre 2011.
  2. L. Le Chatelier, « Note sur la reconstruction du bassin de la Villette et du canal Saint-Denis », dans Annales des ponts et chaussées : Mémoires et documents relatifs à l'art des constructions et au service de l'ingénieur, Ponts et chaussées, éd. Charles Dunod, Paris, 6e s., t. XI, 1886, 1er sem., p. 711–712.
  3. « Conseils de quartiers : 19e arrondissement », sur le site de la ville de Paris.
  4. « Notice no PA00125450 », base Mérimée, ministère français de la Culture.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]