Pont des Filles de Jacob

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

33° 00′ 37.02″ N 35° 37′ 41.83″ E / 33.0102833, 35.6282861

BnotYaakovBridge.JPG

Le pont des Filles de Jacob (גשר בנות יעקב) est un pont traversant le Jourdain dans la Haute Galilée, à 15 km au Nord du Lac de Tibériade. Son appellation semble provenir du nom d'un couvent (« Jacob ») situé à Safed, et dont les sœurs percevaient les taxes de passage en cet endroit. La tradition associe progressivement le nom du pont au patriarche biblique du même nom.

Il s'agit de l'un des passages principaux vers la Jordanie. À l'époque romaine, le Pont est emprunté par des convois de marchands ; on retrouve d'ailleurs les vestiges d'un pont de cette époque. On le mentionne également lors de la bataille qui opposent les Croisés aux Musulmans au XIIe siècle ap. J.-C.. Les armées napoléoniennes l'empruntent en 1799. En 1918, le Pont des « Filles de Jacob » est le cadre d'une dure bataille entre Anglais et Turcs. Il est dynamité par le Palmach lors de la Nuit des ponts. Lors de travaux d'aménagement entrepris par 30 soldats britanniques sur le lieu pour la construction de bassins d'épuration, on découvre des ossements d'animaux fossilisés et des ustensiles en pierre datant de l'âge de la pierre. Une nouvelle campagne de fouilles archéologiques est en cours aujourd'hui.