Pont des Dragons

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pont des Dragons
Le Pont des Dragons vers 1914
Le Pont des Dragons vers 1914
Géographie
Pays Slovénie
Coordonnées géographiques 46° 03′ 07″ N 14° 30′ 37″ E / 46.0519, 14.5102 ()46° 03′ 07″ N 14° 30′ 37″ E / 46.0519, 14.5102 ()  
Fonction
Franchit Ljubljanica
Fonction Pont routier
Construction
Construction 1907

Géolocalisation sur la carte : Slovénie (administrative)

(Voir situation sur carte : Slovénie (administrative))
Pont des Dragons

Le pont des Dragons (slovène : Zmajski most) est un pont routier traversant la rivière Ljubljanica dans la ville de Ljubljana en Slovénie. Le pont est situé au nord-est de la place Vodnik[1],[2],[3]. Le pont, qui a été construit entre 1900 et 1901, est aujourd'hui protégé en tant que monument classé[4].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le pont fut à l'origine nommé « pont du jubilé de l'empereur François-Joseph Ier d'Autriche »[2],[5] mais il perdit son nom officiel dès son ouverture et fut officieusement renommé « pont des Dragons » à cause de ses quatre statues disposées à ses quatre coins[5],[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le pont fut construit en vue de remplacer un ancien pont en bois datant de 1819[2] qui fut gravement endommagé lors du tremblement de terre de 1895. Pour des raisons économiques, la municipalité favorisa la réalisation d'un pont en béton plutôt que d'un pont en pierres[2].

Au moment de la construction du pont, la ville de Ljubljana faisait partie de l'empire austro-hongrois. C'est la raison pour laquelle il fut nommé en hommage à l'empereur François-Joseph Ier d'Autriche de la dynastie des Habsbourg[5],[4]. Le pont fut achevé en 1901[5],[6],[4].

L'homme à l'origine du pont fut l'ingénieur autrichien Josef Melan et le pont fut dessiné par l'architecte dalmate Jurij Zaninović qui avait étudié à Vienne[2],[4].

En 1985, le pont fut rénové en vue de la commémoration de ses cent ans en 2001[4].

Architecture[modifier | modifier le code]

Le pont est souvent considéré comme le plus beau pont produit dans le style Sécession viennoise (Art nouveau)[4]. Il fut le premier pont de Slovénie à être asphalté, le premier pont en béton armé de Ljubljana et un des premiers en Europe[2]. En 1901, il s'agissait du troisième pont en Europe en termes de longueur d'arche[5]. Il est construit selon le système Melan en référence à son constructeur. Cette technique permettait de construire les ponts en arche sans étape de soutien de l'arche[4]. le pont est ainsi constitué d'une ossature en acier entourée de béton[5]. Le pont est orné à ses quatre coins de quatre dragons en cuivre, le symbole de la cité[2],[5],[7].

Légende[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Ljubljana.

Le symbole de la ville, le dragon, provient de la légende grecque de Jason et les Argonautes qui auraient combattu un monstre dans un marais à proximité de Ljubljana en tentant de rentrer chez eux après avoir volé la célèbre Toison d'or[8]. Dans la région, certaines personnes ont donné au pont le surnom de « Belle-mère » en référence aux dragons effrayants[7].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Steve Fallon, Slovenia, Hawthorn (Victoria), Lonely Planet,‎ 2004, 4e éd., relié (ISBN 978-1-74104-161-3), p65
  2. a, b, c, d, e, f et g (en) Dragon Bridge
  3. (en) LJUBLJANA – A LIVELY CITY, SAFE UNDER THE WINGS OF A DRAGON International Associations of Business Communicators (IABC)
  4. a, b, c, d, e, f, g et h C Abdunur, ARCH'01: Troisième conférence internationale sur les ponts en arc, Paris, Presses des Ponts,‎ 2001 (ISBN 978-2-85978-347-1), p124
  5. a, b, c, d, e, f et g (en) Dragon Bridge Eccenet.org
  6. (en) Dragon Bridge, Ljubljana VacationIdea.com
  7. a et b (en) Robin McKelvie, Jenny McKelvie, Slovenia: The Bradt Travel Guide, Chalfont St Peter, ROBIN MCKELVIE,‎ 2005, 1e éd., poche (ISBN 978-1-84162-119-7), p84
  8. (en) Walter Cummins, Thomas E. Kennedy, The Literary Traveler, Washington, Del Sol Press,‎ 2005 (ISBN 978-0-9748229-3-8, lien OCLC?), p62