Pont des Arvaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pont des Arvaux
Image illustrative de l'article Pont des Arvaux
Géographie
Pays France
Région Bourgogne
Département Côte-d'Or
Localité Noiron-sous-Gevrey
Coordonnées géographiques 47° 11′ 56″ N 5° 05′ 05″ E / 47.198889, 5.08472247° 11′ 56″ N 5° 05′ 05″ E / 47.198889, 5.084722  
Fonction
Franchit Varaude
Fonction Pont-canal
Caractéristiques techniques
Type Pont en arc
Longueur 12 m
Largeur 8 m
Hauteur 5 m
Matériau(x) Pierre de taille
Construction
Construction 1212-1221 reconstruit en 1746
Historique
Protection Logo monument historique Classé MH (1991)

Géolocalisation sur la carte : Côte-d'Or

(Voir situation sur carte : Côte-d'Or)
Pont des Arvaux

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne

(Voir situation sur carte : Bourgogne)
Pont des Arvaux

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Pont des Arvaux

Le pont des Arvaux est un pont-canal ou par destination un pont-aqueduc français qui assure depuis le XIIIe siècle le franchissement de la Sansfond au-dessus de la Varaude. En assurant la réalisation de ce pont, les moines de Cîteaux purent prolonger le cours de la Sansfond jusqu'à leur abbaye, afin de couvrir leur besoin en eau.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le pont est situé dans la commune de Noiron-sous-Gevrey dans le département de la Côte-d'Or.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le pont a été construit par les moines de l'Abbaye de Cîteaux entre 1212 et 1221.

Les moines s'étaient initialement installés au lieu-dit de la Forgeotte, où le ru du Coindon s'avérait insuffisant pour couvrir leurs besoins. Après avoir déménagé sur les rives de la Vouge, ils décidèrent de travailler au chantier du détournement de la Sansfond qui se jetait alors dans la Varaude, en construisant le pont des Arvaux, puis en creusant un canal d'une dizaine de kilomètres jusqu'à leur abbaye. Cette réalisation hydraulique leur assurera un débit régulier de 320 litres d'eau par seconde.

Le pont, très abimé par le temps, a été reconstruit à l'identique en 1746.

Il est classé au titre des monuments historiques depuis le 14 mars 1991[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]