Pont de l'Iroise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Iroise.
Pont de l’Iroise
Image illustrative de l'article Pont de l'Iroise
Géographie
Pays France
Région Bretagne
Département Finistère
Localité Le Relecq-Kerhuon et Plougastel-Daoulas
Coordonnées géographiques 48° 23′ 15″ N 4° 23′ 52″ O / 48.3875, -4.397778 ()48° 23′ 15″ N 4° 23′ 52″ O / 48.3875, -4.397778 ()  
Fonction
Franchit L'Élorn
Fonction Pont routier
Caractéristiques techniques
Type Pont à haubans
Longueur 800,05 m
Portée principale 400 m
Largeur 23,1 m
Hauteur 113 m
Matériau(x) Béton armé,acier
Construction
Construction 1991-1994
Architecte(s) René Le Friant, René Terzian
Michel Placidi, Alain Chauvin
Maître(s) d'œuvre Direction départementale de l'Équipement du Finistère
Maître d'ouvrage Ministère de l’équipement, des transports et du Tourisme
Direction des routes

Géolocalisation sur la carte : Bretagne

(Voir situation sur carte : Bretagne)
Pont de l’Iroise

Géolocalisation sur la carte : Finistère

(Voir situation sur carte : Finistère)
Pont de l’Iroise

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Pont de l’Iroise

Le pont de l’Iroise enjambe l’Élorn entre Le Relecq-Kerhuon et Plougastel-Daoulas sur la RN165 (future A82) qui relie Brest à Quimper dans le Finistère. Parmi les ponts à haubans, il possède la troisième plus grande portée principale de France, derrière le pont de Normandie et le pont de Saint-Nazaire et avant le Viaduc de Millau.

À la suite d’accidents survenus, dus à une vitesse excessive sur le nouveau pont et en raison du nombre de personnes l'empruntant pour aller travailler à Brest, un radar a été placé sur l'ouvrage, en direction de Brest, la vitesse étant limitée sur ce tronçon à 90 km/h.

Descriptif général[modifier | modifier le code]

Construit entre 1991 et 1994 par le groupement des sociétés Demathieu & bard, Pico et Razel, il supplée l’ancien pont Albert-Louppe, situé à proximité et en parallèle, qui est aujourd’hui réservé à la circulation des véhicules lents ainsi qu’aux cycles et aux piétons.

Le tablier, d'un poids total de 26 500 tonnes[1] est précontraint et formé de béton léger pour la partie centrale et en béton ultra-hautes performances pour le reste, les pylônes sont également constitués avec ce type de béton[2]. La travée centrale mesure 400 m de longueur et a été mise en place par encorbellement, les travées de rive ont quant à elles été mises en place par lançage[1]. Il peut s'enorgueillir de faire partie des plus grands ponts à haubans à nappe axiale.

Le pont a été inauguré le 12 juillet 1994 par Édouard Balladur, Premier ministre de l'époque, en présence de Julien Querré maire du Relecq-Kerhuon en 1994. Il s'agit d'un pont à haubans, dont le tablier est directement supporté par une série de câbles. Il mesure 800 mètres de long, et 400 mètres séparent les deux pylônes. Lors de sa mise en service en juillet 1994, le pont détenait le record mondial de portée

Quelques données concernant la réalisation[1] :

  • 18 500 m³ de béton
  • 54 400 m² de coffrage
  • 2 900 tonnes d’armatures pour le béton armé
  • 470 tonnes d’acier de précontrainte
  • 740 tonnes d’acier pour les haubans

La réalisation de l'ouvrage a coûté 264 millions de francs[3] (valeur 1994).

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c [PDF]Setec TPI travaux publics et industriels, « Pont de l’Iroise sur la rade de Brest », sur Tpi.setec.fr (consulté le 11 juin 2010)
  2. « Pont de l’Elorn - Pont de l’Iroise (1994) », sur Piles.setra.equipement.gouv.fr Service d'études sur les transports, les routes et leurs aménagements (consulté le 11 juin 2010)
  3. « Fiche du pont de l'Iroise », sur Structurae (consulté le 11 juin 2010)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]