Pont de l'Île-d'Orléans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Pont de l'île d'Orléans)
Aller à : navigation, rechercher
Pont de l'Île-d'Orléans
Image illustrative de l'article Pont de l'Île-d'Orléans
Géographie
Pays Canada
Localité Saint-Pierre-de-l'Île-d'Orléans / Québec
Coordonnées géographiques Erreur Lua : callParserFunction: function "#coordinates" was not found  
Fonction
Franchit Fleuve Saint-Laurent
Fonction Pont-route
Caractéristiques techniques
Type Pont suspendu
Longueur 4 430 m
Largeur 9,6 m
Hauteur (Sommet des tours) 65,8 m
Matériau(x) acier
Construction
Construction 1935
Architecte(s) O. Desjardins

Géolocalisation sur la carte : Québec

(Voir situation sur carte : Québec)
Pont de l'Île-d'Orléans

Le pont de l'Île-d'Orléans[1] traverse la partie nord du fleuve Saint-Laurent et permet de se rendre de la rive nord du fleuve, soit de la ville de Québec vers l'île d'Orléans. Il a été inauguré le 4 juillet 1935[2] par Louis-Alexandre Taschereau et ouvert à la circulation le 6 juillet 1935.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

  • Approches : 1 738 m
  • Longueur totale : 4,43 km
  • Travée centrale : 323 m
  • Travées latérales : 127 m chacune
  • Hauteur des tours : 65,8 m
  • Hauteur du tablier : 30,33 m
  • Câbles porteurs :
    • Diamètre : 25,4 cm
    • Torons : 37 x 3,5 cm
  • Voie carrossable : 6,1 m
  • Trottoirs : 2 x 1,52 m

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant la construction du pont de l'Île-d'Orléans, la traversée du fleuve se faisait généralement en chaloupe durant l'été et en canot par temps froid[2]. L'hiver, lorsque la glace était suffisamment épaisse, on utilisait des ponts de glace sur le chenal Nord[2], c'est-à-dire des sentiers balisés. On utilisait généralement des petits sapins plantés à égales distances.

Plus tard, on utilise des goélettes afin de se rendre à Québec. Un traversier à vapeur assurait également la liaison entre Sainte-Pétronille et Québec.

Suite aux diverses demandes des paysans de l'île[2], le gouvernement demanda au ministère des Travaux publics du Québec de l'époque de préparer les plans de localisation du nouveau pont. O. Desjardins, ingénieur en chef au ministère décida de construire le pont sur le chenal Nord en raison de sa profondeur et de sa largeur toutes deux moindres que le chenal Sud.

Innovation[modifier | modifier le code]

Le tablier de la travée suspendue constitue, au moment de sa construction, une innovation[2]. Le tablier est composé de deux pièces métallique en forme de « T » qui sont renversées, juxtaposées et soudées ensemble. Elles forment ainsi des augets remplis de béton. Cette méthode offrait une dalle plus légère et plus résistante. La masse totale de la charpente métallique du pont est de 3 265 t et a coûté 3,5 M$[2].

La compagnie Foundation of Canada Ltd était responsable de l'infrastructure; Dominion Bridge Co. Ltd de la fabrication et de l'érection de la structure.

Panorama[modifier | modifier le code]

Le Pont de l'Île-d'Orléans
Le soir
Autre angle

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le nom officiel de ce pont, selon la Commission de la toponymie du Québec est "pont de l'Île-d'Orléans". Voir http://www.toponymie.gouv.qc.ca/ct/ToposWeb/fiche.aspx?no_seq=80788
  2. a, b, c, d, e et f Ministère des transports, Rosaire Tremblay et Thérèse Dallaire, Ponts du Québec, Direction des communications du ministère des transports,‎ 1975, 281 p.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marcel Prade, Les grands ponts du monde - Hors d'Europe, Poitiers, Brissaud, coll. « Collection Art & patrimoine » (no 8),‎ 1992, 312 p. (ISBN 2902170688), p. 63

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]