Pont de Caiyuanba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pont de Caiyuanba
菜園壩長江大橋
Image illustrative de l'article Pont de Caiyuanba
Géographie
Pays Chine
Localité Chongqing
Coordonnées géographiques 29° 32′ 38″ N 106° 32′ 52″ E / 29.543889, 106.54777829° 32′ 38″ N 106° 32′ 52″ E / 29.543889, 106.547778  
Fonction
Franchit Yangzi Jiang
Fonction pont routier et ferroviaire
Caractéristiques techniques
Type Pont en arc
Longueur 800 m
Portée principale 420 m
Largeur 30,5 m
Matériau(x) Acier
Construction
Construction 2007

Géolocalisation sur la carte : Chine

(Voir situation sur carte : Chine)
Pont de Caiyuanba菜園壩長江大橋

Le pont de Caiyuanba (chinois simplifié : 菜园坝长江大桥 ; chinois traditionnel : 菜園壩長江大橋 ; pinyin : Càiyuánbà chángjiāng dàqiáo) est un pont en arc en acier, franchissant le fleuve Yangzi Jiang dans la zone urbaine principale de Chongqing, en Chine. Il relie les districts de Yuzhong et de Nanana[1].

Ouvert à la circulation le 29 octobre 2007[2],[3], son arc a une portée de 420 mètres, faisant de cet ouvrage le cinquième plus grand de ce type en Chine, au même titre que le pont de Wanxian, de même portée mais en béton[1].

Description[modifier | modifier le code]

L’ouvrage complet, de 4 km de long, est constitué d'un pont principal, de viaducs d’accès nord et sud, des échangeurs de Caiyuanba et de Sujiaba, du tunnel de Nancheng, etc. Le pont principal est une structure composite, d’une poutre en treillis d'acier, d’un pont en poutre-caisson en acier et d’un pont en arc en acier de type bow-string[1].

Le pont en arc a une portée principale, mesurée entre appuis, de 420 mètres.

Tablier[modifier | modifier le code]

Le tablier possède deux niveaux : le niveau supérieur comporte six voies autoroutières et deux voies piétonnes ; l'inférieur comporte deux voies ferroviaires monorails [1].

La largeur hors tout du tablier est de 30,5 mètres[1].

Tirants[modifier | modifier le code]

Comme dans tout pont de type bow-string, les efforts horizontaux au niveau des appuis sont repris dans des tirants. Ceux-ci sont constitués de torons de sept fils torsadés à haute résistance, gainés individuellement[4].

Chaque tirant est divisé en trois sections : une section centrale arrimée sur les jambes intérieures des cadres en béton sur lesquels s’appuie l’arc et deux sections latérales reliant les jambes intérieure et extérieure de ces cadres. Chaque tirant peut être individuellement mis en tension ou remplacé sans interrompre la circulation[4],[5].

Les suspentes et les tirants sont conçus selon des normes similaires à celles des câbles des ponts à haubans et doivent fournir le même niveau de sécurité et de durabilité[4]

Construction[modifier | modifier le code]

L’ouvrage a été assemblé à l’aide d’une grue à câbles[5].

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Bangzhu Xie (2008), p 448
  2. Bangzhu Xie (2008), p 453
  3. (en) Nie Peng, « New bridge over Yangtze River opens to traffic », sur China Daily (consulté le 9 janvier 2010)
  4. a, b et c John SUN (2008), p 4
  5. a et b Bangzhu Xie (2008), p 452

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]