Pont de Branko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pont de Branko
Бранков мост
Brankov most
Image illustrative de l'article Pont de Branko
Géographie
Pays Serbie
Localité Belgrade
Coordonnées géographiques 44° 48′ 53″ N 20° 26′ 54″ E / 44.814722, 20.44833344° 48′ 53″ N 20° 26′ 54″ E / 44.814722, 20.448333  
Fonction
Franchit Save
Fonction Transport routier
Caractéristiques techniques
Longueur 450 m
Construction
Construction 1957-1979

Géolocalisation sur la carte : Serbie

(Voir situation sur carte : Serbie)
Pont de Branko  Бранков мост  Brankov most

Le pont de Branko (en serbe cyrillique Бранков мост et en serbe translittéré Brankov most) est le second pont par sa largeur (après celui de Gazela) de Belgrade, la capitale de la Serbie. Il traverse la Save et relie le centre ville à la municipalité de Novi Beograd.

Présentation[modifier | modifier le code]

L'ancien Pont du roi Alexandre Ier

Le pont a été construit en 1957[1] en remplacement du Pont Alexandre Ier, construit par la Société de construction des Batignolles et ouvert à la circulation le 16 décembre 1934, mais qui fut détruit en 1941[2].

Conçu comme une route express à trois voies, il est en fait composé de deux ouvrages séparés, dont le second a été terminé en 1979[3]. Il fait 450 m de long et repose sur un coffrage en acier d'un seul tenant, avec une travée centrale de 261 m et des travées latérales de 81,5 m chacune. Il est emprunté chaque jour par environ 90 000 véhicules et les encombrements y sont fréquents[4].

Le nom officiel du pont, au temps de la République fédérale socialiste de Yougoslavie, était "pont de la fraternité et de l'unité" (Most bratstva i jedinstva), mais les Belgradois ne l'ont jamais adopté. Il fut surnommé le "pont de la rue Branko" (d'après le poète romantique serbe Branko Radičević) ou encore "pont de la Save" ("Savski most"). Lorsque le poète Branko Ćopić se suicida en sautant du pont en 1984, le nom de "pont de Branko" commença à se répandre sans que l'on sache très précisément à quel Branko il se référait[5],[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Arhiv : 16. decembar, Danas, 16 décembre 2003 (en serbe)
  2. Twentieth Century - Innovations in Belgrade (1930-1950), sur le site Serbie.gov.rs
  3. Branko's bridge, Mostprojekt company
  4. Cevovod na Brankovom mostu, Direkcija za građevinsko zemljište i izgradnju Beograda, 2 août 2006
  5. Brankov most (en serbe)
  6. Sporno ime mosta, Glas javnosti, 21 février 2000 (en serbe)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]