Pont Van-Gogh (Arles)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pont Van-Gogh
Le pont Van-Gogh (Arles), dit pont de Langlois, peint par van Gogh en 1888.
Le pont Van-Gogh (Arles), dit pont de Langlois, peint par van Gogh en 1888.
Géographie
Pays France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Bouches-du-Rhône
Localité Blason Arles 13.svg Arles
Coordonnées géographiques 43° 40′ 29″ N 4° 37′ 10″ E / 43.6746, 4.61931 ()43° 40′ 29″ N 4° 37′ 10″ E / 43.6746, 4.61931 ()  
Fonction
Franchit le canal d'Arles à Bouc
Fonction Pont
Caractéristiques techniques
Type Pont-levis
Matériau(x) Acier Maçonnerie
Construction
Construction XIXe siècle
Historique
Protection  Inscrit MH (1986)
Logo monument historique classé MH (1988)

Géolocalisation sur la carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur

(Voir situation sur carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur)
Pont Van-Gogh

Géolocalisation sur la carte : Bouches-du-Rhône

(Voir situation sur carte : Bouches-du-Rhône)
Pont Van-Gogh

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Pont Van-Gogh

Le pont Van-Gogh a acquis une renommée mondiale grâce aux représentations que Vincent Van Gogh en a fait en 1888.

Historique[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'un pont levis à flèches, un dans une série de onze ponts identiques, le long du canal d'Arles à Bouc, sur la commune d'Arles, dans le département des Bouches-du-Rhône. Le canal fut inauguré en 1837.

Les onze ponts, construits par un ingénieur hollandais dans les années 1820-1830, rappelaient à l'artiste sa patrie, ce qu'il rapporte dans une lettre (488)[1]. À l'époque, on l'appelait pont de Langlois d'après l'homme qui le gardait et manipulait les commandes d'abaissement ou de levée du pont, mais van Gogh comprenant mal, le nommait comme pont de l'Anglais et c'est pour cela que ce nom, changé en pont de l'Anglois, persiste toujours à partir du nom correct.

Le pont dit « pont Van-Gogh » n’est pas celui peint par l’artiste, il n'est pas à son emplacement initial, il fut remplacé en 1930 par un pont en arc en béton armé de 45 mètres, le pont de Réginelle.

En 1944, tous les ponts du canal furent détruits par les troupes allemandes, sauf celui de Fos-sur-Mer. On le démonta en 1959 et on l'installa à Arles en 1962 sur le même canal mais à quelques kilomètres en aval, dans un paysage qui ressemble à ceux que van Gogh aimait tant (voir photo).

Il fut complètement restauré en 1997.

On connait de van Gogh dix œuvres sur ce sujet, lesquelles furent toutes créées entre mi-mars et mi-mai 1888.

Il existe aujourd'hui des circuits de visite consacrés à Van Gogh comprenant ce lieu.

Les piles du pont, les façades et les toitures de la maison pontière sont inscrites au titre des monuments histriques en 1986, et le pont Van Gogh, sauf les piles, est classé en 1988[2].

Galerie[modifier | modifier le code]

Les ponts de Langlois et Van-Gogh[modifier | modifier le code]

Sources et références[modifier | modifier le code]

  1. Les lettres cataloguées que par numéro étaient adressées à son frère Théo. Les autres lettres connus sont cataloguées par des chiffres (B2, par exemple, indique la deuxième lettre adressée à son ami Émile Bernard). Source: „Gezeichnete Bilder“, ISBN 978-3-8321-9157-3 (Catalogue, version allemande, de l'exposition 2008 à Albertina, Vienne, Autriche. 450 pages. Il y en a aussi une version anglaise, 978-3-8321-9158-0 [et une autre pareille, 978-3-8321-9133-7, qui n'est vendu que dans le musée]), p. 258.
  2. « Pont Van-Gogh et maison pontière », base Mérimée, ministère français de la Culture
  3. Pour identifier les pièces de van Gogh, on se sert des catalogues raisonnés de de la Faille ou de Jan Hulsker, ou des deux, parce qu'il y a certaines pièces cataloguisées que par l'un ou bien par l'autre - comme JH 1370.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]