Pont Henri-Konan-Bédié

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pont Henri-Konan-Bédié
Géographie
Pays Côte d'Ivoire
Région Région des Lagunes
Localité Abidjan
Coordonnées géographiques 5° 19′ 19″ N 3° 58′ 50″ O / 5.32201, -3.98061 ()5° 19′ 19″ N 3° 58′ 50″ O / 5.32201, -3.98061 ()  
Fonction
Franchit la lagune Ébrié
Fonction viaduc routier
Caractéristiques techniques
Type pont en poutre-caisson
Longueur 1 600 m
Matériau(x) béton préfabriqué et précontraint
Construction
Construction 1996 : conception
1999 : première pierre posée par Daniel Kablan Duncan
7 septembre 2012 : lancement de la construction[1]
Mise en service prévue en septembre 2014
Maître d'ouvrage SOCOPRIM[2]
Entreprise(s) Ageroute
Bouygues Travaux Publics
Bureau Veritas

Géolocalisation sur la carte : Côte d'Ivoire

(Voir situation sur carte : Côte d'Ivoire)
Pont Henri-Konan-Bédié

Le pont Henri-Konan-Bédié est un pont à péage en cours de construction à Abidjan. Il a été conçu en 1996 dans le but de réduire le trafic passant par le Plateau, via les ponts Félix-Houphouët-Boigny et Général-de-Gaulle, et pour faciliter les trajets entre la commune de Cocody et Abidjan sud.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'ouvrage est conçu au cours des années 1990, dans le cadre du programme des 12 Travaux de l’Éléphant d’Afrique. Un appel d'offre international est lancé en juillet 1996, menant à la signature du contrat de concession le 14 novembre 1997. La première pierre du pont, alors nommé Riviera-Marcory est posée le 18 janvier 1999 lors d'une cérémonie solennelle à l'Institut national de la jeunesse et des sports, en présence d'un important parterre de personnalités politiques parmi lesquelles :

Le projet est brutalement mis en sommeil suite au coup d'État de décembre 1999 : les bailleurs de fonds du projet perdent confiance et se désengagent. Cette situation perdurera pendant toute la période de crise politico-militaire. Il faudra attendre l'année 2008 pour voir réapparaitre une volonté politique de relancer le chantier, sous l'impulsion de Patrick Achi en tant que ministre des infrastructures économiques.

Ce ne sera que courant 2011, avec la normalisation de la situation politique, que de nouveaux contrats sont signés, permettant la relance du chantier marquée par une nouvelle cérémonie officielle le 7 septembre 2011, à laquelle assistent le président en exercice Alassane Ouattara et l'ancien président Henri Konan Bédié, dont le nom est désormais donné au pont.

Long de 1,6 km en deux fois 3 voies, il sera le plus long pont de Côte d'Ivoire. Sa construction s'accompagne de celle d'un nouvel échangeur à trois niveaux sur le boulevard Valéry Giscard d'Estaing[3]. L'ensemble de la construction est assurée par le groupe Bouygues et représente un coût total estimé à près de 152 milliards de francs CFA (232 millions d`euros)[4].

Liens connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le pont Henri-Konan-Bédié en chiffre - Présidence ivoirienne
  2. Pont Henri Konan BEDIE (3ème pont d'Abidjan) - Ageroute
  3. Rapport de la BURGEAP et de la SOCOPRIM traitant du Plan de Gestion Environnemental et Social (PGES) du projet de liaison Riviera - Marcory
  4. Construction du troisième pont et de l’échangeur du VGE : Bouygues signe un contrat de près de 152 milliards de francs CFA - Auto.ci

Lien externe[modifier | modifier le code]