Pont Allenby

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pont Allenby
L'actuel pont Allenby côté israélien en 2006.
L'actuel pont Allenby côté israélien en 2006.
Géographie
Pays Palestine
Coordonnées géographiques 31° 52′ 27″ N 35° 32′ 27″ E / 31.874167, 35.540833 ()31° 52′ 27″ N 35° 32′ 27″ E / 31.874167, 35.540833 ()  
Fonction
Franchit Jourdain
Construction
Mise en service 1994

Géolocalisation sur la carte : Palestine (administrative)

(Voir situation sur carte : Palestine (administrative))
Pont Allenby

Le pont Allenby (hébreu : גשר אלנבי, Gesher Alenbi), connu également par les Arabes sous le nom de King Hussein Bridge (arabe : جسر الملك حسين, Jisr al-Malek Hussein, « pont Roi-Hussein ») est un pont qui permet de franchir le Jourdain séparant à cet endroit, la Cisjordanie (territoire occupé par Israël) et la Jordanie. Le fleuve constitue de facto la frontière israélo-jordanienne dont le pont Allenby est principal poste-frontière, situé à quelques de kilomètres à l'est de Jéricho.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le pont a été initialement construit en 1918 par le général britannique Edmund Allenby alors auréolé de sa victoire dans la région sur les forces ottomanes durant la première Guerre mondiale. Ce pont remplaçait d'ailleurs un ouvrage plus ancien édifié sous la domination turque par le Moutassarifat de Jérusalem en 1885.

Détruit une première fois le 17 juin 1946, lors des actions de sabotages baptisées la Nuit des ponts organisée par la Haganah, contre le gouvernement mandataire britannique, il fut de nouveau endommagé lors de la guerre des Six Jours en 1967 et remplacé un an plus tard par un pont en treillis.

L'actuel pont a été construit avec l'aide de fonds japonais durant les années 1990 à la suite de la signature du traité de paix israélo-jordanien en octobre 1994.

Le terminal israélo-palestinien[modifier | modifier le code]

Considéré tant par l'Autorité palestinienne que par l'administration israélienne comme un point de passage vers leurs territoire, celui-ci est géré concomitamment par les deux entités.
Les autorités jordaniennes reconnaissent eux aussi le pont comme un point d'entrée à la frontière internationale, mais contrairement à d'autres postes frontaliers avec Israël, n'accordent pas de visas d'entrée aux détenteurs de passeports étrangers désirant franchir ce passage.
Les palestiniens désirant voyager à l'étranger doivent utiliser ce pont pour sortir de Cisjordanie afin de se rendre à l'aéroport international Queen Alia à Amman, la capitale jordanienne, puisqu'ils ne sont pas autorisés à utiliser l'aéroport international Ben Gourion situé près de Tel Aviv.
Les permis de voyage délivrés à la fois par Israël et les autorités jordaniennes sont nécessaires pour franchir l'ouvrage, mais la délivrance de ces documents est plus ou moins facilité en fonction de la situation politique du moment.

Les citoyens israéliens ne sont pas autorisés à utiliser le terminal. Les touristes qui souhaitent se rendre en Jordanie doivent être en possession d'un visa jordanien obtenu à l'avance. Ceux qui quittent la Jordanie par le pont Allenby peuvent revenir en montrant leur visa de sortie. Les touristes et les habitants de Jérusalem-Est peuvent se rendre directement au terminal israélien, alors que les Palestiniens de Cisjordanie doivent commencer la procédure de départ au terminal frontalier spécial palestinien situé dans la ville même de Jéricho.

Galerie photos[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :