Pompe à pistons axiaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
  1. Les pompes hydrauliques à pistons axiaux ou aussi pompe oléohydraulique.

Les pistons sont situés parallèlement ou inclinés par rapport à l'axe d'entraînement. Le cœur de la pompe est constitué d'un barillet, de glaces de distribution et de pistons.

Elle pénètre tous les secteurs : agriculture, industrie, sidérurgie, aéronautique, travaux publics, etc.

Pompe hydraulique à pistons axiaux

Principes[modifier | modifier le code]

  • À pistons bielle et axe brisé
  • À pistons patin et axe en ligne
  • A pistons radiaux

Avantages[modifier | modifier le code]

  • Excellent rapport poids / puissance
  • Régime de rotation élevée, grâce à la faible inertie des masses tournantes
  • Cylindrée élevée et le régime rapide permet de très grosse puissance
  • Pression plus de 6 000 psi (420 bars)
  • Le bon rapport qualité prix en fait une des pompes les plus courantes après les pompes à engrenages
  • Distribution par glace sans clapets, ce qui les rend auto amorçante
  • La technologie est souvent réversible en moteur
  • Cylindrée fixe ou variable
  • Rendements mécaniques et volumétriques corrects

Inconvénient[modifier | modifier le code]

  • Sa précision et technologie glace barillet est plus fragile que les clapets, mais de nos jours les autres composants du circuit demandent aussi une huile de qualité correcte, et surtout une très bonne filtration.
  • Pour mémoire une pompe à pistons est parfaitement équilibrée et ne produit presque pas de pollution (en comparaison d'une pompe a engrenages part exemple) 70 à 80 % des destructions des pompes ont pour origine la pollution de l'huile.

Régulation[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]