Pomos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Pomo)
Aller à : navigation, rechercher

Pomo

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Jeune fille pomo, photographie d'Edward Curtis, 1924

Populations significatives par région
Californie du Nord 4 900 (1990)
Population totale 4 900 (1990)
Autres
Langues

langues pomo

Le drapeau des Pomos

Les Pomos sont un peuple amérindien du nord de la Californie aux États-Unis. En 1990, ils étaient 4 900 environ. Leur civilisation est partie du village Poma.


Histoire[modifier | modifier le code]

Embarcation pomo faite de roseaux, sur le lac supérieur, dans l'actuel Tule Lake National Wildlife Refuge

À l'origine, ce sont la langue, l'implantation géographique et d'autres éléments culturels qui unifiaient les Pomos mais, socialement et politiquement, ils ne formaient pas une « tribu unifiée ». Les Pomos vivaient en petites communautés (en anglais « bands »), liées par la géographie, la lignée et les mariages, et qui se rencontraient à l'occasion de la pêche, de la chasse et de la cueillette. Les Pomos ont vécu sur la côte Pacifique au nord de San Francisco entre Cleone et Duncan's Point, et à l'intérieur des terres vers le lac Clear. Un groupe séparé, les Pomos du nord-est, vivait près de Stonyford.


Mode de vie[modifier | modifier le code]

Objets traditionnels Pomos

Le peuple Pomo est traditionnellement décrit comme “the moneyers” -- les monnayeurs du centre-nord de la Californie. Ils avaient plusieurs sortes d'objets qui servaient de monnaie, ayant plus ou moins de valeur commerciale : plus ils étaient éloignés de la source du premier échange, plus ils acquéraient de valeur[1]. Leur monnaie était des perles de coquillages. Ces perles de coquillages venaient principalement de Bodega Bay.

Mythologie[modifier | modifier le code]

50*50px
Underwater Panther rock painting (crop).jpg

Voici quelques exemples de créatures mythologiques pomos :

Iktomi : Iktomi est un esprit mi-homme, mi-araignée. C’est un grand héros connu dans d’autres tribus, notamment chez les Lakotas. Une de ses principales occupations est de jouer des mauvais tours à ceux qui se moquent de son apparence. Les mythes qui le prennent pour héros sont des mythes faits pour être drôles. Bien qu’il soit respecté, ce dieu n’est pas craint. Il a la capacité de changer d’apparence.

Gitche Manitou : cet esprit est considéré comme un premier être créateur. A la base, les peuples qui croyaient à cet esprit, croyaient aussi à d'autres esprits créateurs. Quand les colons européens sont arrivés en Amérique, ces peuples, influencés par le monothéisme, ont commencé à croire en le Gitche manitou. Il vivrait sur l’île Mackinack, sur le lac Huron. Cette île est donc devenue un important lieu de pèlerinage.

Nanabozo : c’est un esprit ayant l’apparence d’un lapin, envoyé sur la Terre par Gitche Manitou pour nommer toutes les plantes et animaux. Il est connu comme un dieu des eaux et est mentionné dans d’autres cultures, comme les Iroquois.

Oiseau-tonnerre : c’est sûrement l’être surnaturel le plus connu de l’Amérique, et un des plus connus dans le monde. A la base, l’oiseau-tonnerre est un faucon très puissant, bon avec ceux qui l’approchent. Mais un jour, les esprits du tonnerre lui donnent le moyen d’augmenter sa puissance et il acquiert alors une puissance démesurée. Il en devient orgueilleux. Tellement qu’il fût puni par les esprits du tonnerre : plutôt que de pouvoir se servir librement de ses pouvoirs, il devint le serviteur de ceux à qui il les devait.

Panthère d’eau : cette créature est qualifiée comme un monstre marin, au corps de félin avec des cornes de bison.

Wendigo : le wendigo est une créature originellement mentionnée dans les mythes canadiens, mais s’est étendu à toutes les cultures nord-américaines. Dans les mythes, il serait la transformation des humains ayant consommé de la chair humaine. Les wendigos font partie des créatures les plus importantes de plusieurs mythologies amérindiennes.

Coyote : énormément de mythes tournent autour de ce personnage, qui fait partie des plus célèbres personnages mythologiques de l’Amérique. C’est un esprit très farceur, mais qui tombe souvent dans ses propres pièges et attrapes. Coyote est également l’être mythologique qui apporta le feu aux hommes.

Culture[modifier | modifier le code]

Les membres du peuple Pomo vivent en groupe dans leur village qu'on nomme Poma, avec leur propre langue et leur propre culture. Ils n'étaient pas socialement ou politiquement liés comme un seul grand groupe unifié. Traditionnellement, ils se sont appuyés sur la pêche, la chasse et la cueillette pour qu'ils puissent se nourrir.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom Pomo est dérivé d'un suffixe -pomo ou -poma qui était attaché aux noms des villages et des groupes locaux et dont la signification reste inconnue. Les Pomos parlaient sept langues pomo différentes, qui ne sont pas mutuellement intelligibles. Il reste aujourd'hui quelques locuteurs de certaines d'entre elles et les Pomos font des efforts pour préserver ces langues ainsi que d'autres éléments de leur culture.


Population, démographie[modifier | modifier le code]

Il y avait environ 8 000 Pomos en 1770. Le recensement de 1910 a dénombré 777 Pomos mais ce chiffre est probablement sous-estimé.

Selon l'anthropologue Alfred L. Kroeber, les Pomos étaient 1 200 cette même année. Selon le recensement de 1930 il y avait 1 143 Pomos. Les États-Unis reconnaissent beaucoup de groupes d'indigènes en tant que « tribus fédéralement identifiées », leur donnant un statut quasi souverain semblable à celui des États. Beaucoup d'autres groupes ne sont pas identifiés. Les groupes de Pomos actuellement identifiés par les États-Unis sont concentrés dans le Comté de Sonoma, le Comté de Lake, et le Comté de Mendocino. Ils incluent entre autres les groupes suivants :

Références[modifier | modifier le code]

  1. Pomo people : brief history http://www.kstrom.net/isk/art/basket/pomohist.html


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :