Pommier Evereste

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Malus Evereste au printemps

Le pommier 'Evereste' (Malus PERPETU ® Evereste) est une variété très répandue de pommier à fleurs.

Description[modifier | modifier le code]

Petit arbre caduc à forme régulière arrondie pouvant mesurer jusqu'à 5 m de haut comme de large.

Feuilles ovoïdes vert foncé devenant jaune orangé à l'automne.

Ses fleurs roses virant au blanc donnent de petites pommes insipides jaune-orangé teintées de rouge de 1 à 3 cm de diamètre[1] très appréciées des oiseaux et qui tiennent sur l'arbre une bonne partie de l'hiver.

La qualité et l'abondance de son pollen en fait un excellent pollinisateur pour les pommiers à fruits.

Il résiste bien aux principales maladies telles que le feu bactérien, la tavelure du pommier et même l'oïdium.

Origine[modifier | modifier le code]

Une branche d'Evereste avec des pommes

Le croisement Malus pumila 'Rome Beauty x Malus floribunda clone 821 a donné une descendance F2 dont un individu (26830-2) a été employé comme mâle pour polliniser M. pumila 'Jonathan'. Dans la descendance, l'individu 49-102 a été pollinisé par M.pumila 'Delicious'. Une sélection a été faite pour nommer l'individu PRI 187-11. Ce dernier, en fécondation libre a donné une descendance dont 'Evereste' a été sélectionné en 1977.

Le premier croisement a été réalisé vers 1910. Il s'agissait d'introduire le gène de résistance à la tavelure du pommier (Vf) dans les variétés cultivées. Le pommier étant autostérile (pas d'autofécondation ou de croisement consanguin) et les sélectionneurs voulant intégrer progressivement de nombreuses qualités ont choisi de sélectionner dans les descendances et de rétro-croiser avec des variétés différentes ; ceci explique l'intervention de 'Jonathan' et de 'Delicious'.

'Evereste' est donc une retombée indirecte d'un programme qui portait sur l'intégration de gènes de résistance pour la pomme de table et/ou d'industrie initié aux États-Unis mais poursuivi et encore continué à l'INRA d'Angers notamment pour tenter d'intégrer des résistances aux pucerons.

La variété est commercialisée depuis 1978, elle a donné deux descendants M.COCCINELLA ® 'Courtarou' (très résistant au puceron lanigère) et M.POM'ZAÏ ® 'Courtabri' (variété naine).

C'est l'obtenteur, Luc Decourtye, qui a trouvé le nom "Evereste", c'est un jeu de mots : EVE (pour la pomme) RESTE (tout l'hiver sur l'arbre). Ce qui explique le E à la fin du nom de la variété contrairement au nom du sommet. La blancheur de la floraison peut aussi rappeler la neige.


Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :