Polypore du pin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Heterobasidion annosum

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Photographie du Polypore du pin

Classification selon MycoBank
Règne Fungi
Division Basidiomycota
Division Agaricomycotina
Classe Agaricomycetes
Ordre Russulales
Famille Bondarzewiaceae
Genre Heterobasidion

Nom binominal

Heterobasidion annosum
Fr., Bref., 1821

Le Polypore du pin, Heterobasidion annosum, synonyme Fomes annosum, aussi appelé « Amadouvier ancien » ou « Polypore annelé », est une espèce de champignons racinaires parasites non comestibles. Il est responsable de la « maladie du rond » qui a des effets dévastateurs sur les résineux (épicéa, pin maritime et Sapin de Vancouver en particulier).

Les impacts économiques de ce champignon sont tels que des recherches génétiques[1] sont en cours pour faciliter son éradication.

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Nom binomial accepté[modifier | modifier le code]

Heterobasidion annosum (Fr.) Bref. 1888 [2][réf. incomplète]

Synonymes[modifier | modifier le code]

On ne compte pas moins de 38 synonymes pour ce polypore :

  • Boletus annosus (Fr.) Spreng. 1827 (synonyme)
  • Boletus cryptarum Bull. 1790 (synonyme)
  • Cunninghamella meineckella A.J. Olson 1941 (synonyme)
  • Fomes annosus (Fr.) Cooke 1885 (synonyme)
  • Fomes annosus f. cryptarum (Bull.) Bondartsev 1935 (synonyme)
  • Fomes cryptarum (Bull.) Sacc. 1888 (synonyme)
  • Fomitopsis annosa (Fr.) P. Karst. 1881 (synonyme)
  • Friesia annosa (Fr.) Lázaro Ibiza 1916 (synonyme)
  • Heterobasidion annosum f. cryptarum (Bull.) Domanski, Orlos & Skirg. 1967 (synonyme)
  • Heterobasidion annosum f. makraulos (Rostk.) Domanski, Orlos & Skirg. 1967 (synonyme)
  • Heterobasidion cryptarum (Bull.) Rauschert 1990 (synonyme)
  • Oedocephalum meineckellus (A.J. Olson) Donk 1971 (synonyme)
  • Physisporus makraulos (Rostk.) P. Karst. 1882 (synonyme)
  • Placodes annosus (Fr.) Quél. 1888 (synonyme)
  • Polyporus annosus Fr. 1821 (synonyme)
  • Polyporus annosus var. annosus Fr. 1821 (synonyme)
  • Polyporus annosus var. subpileatus (Weinm.) Fr. 1838 (synonyme)
  • Polyporus cryptarum (Bull.) Fr. 1821 (synonyme)
  • Polyporus cryptarum cryptarum (Bull.) Fr. 1821 (synonyme)
  • Polyporus fuscus (Lázaro Ibiza) Sacc. & Trotter 1925 (synonyme)
  • Polyporus irregularis Underw. 1897 (synonyme)
  • Polyporus makraulos Rostk. 1838 (synonyme)
  • Polyporus marginatoides E.H.L. Krause 1928 (synonyme)
  • Polyporus scoticus Klotzsch 1836 (synonyme)
  • Polyporus subpileatus Weinm. 1826 (synonyme)
  • Polystictoides fuscus Lázaro Ibiza 1916 (synonyme)
  • Polystictus cryptarum (Bull.) W.G. Sm. 1908 (synonyme)
  • Poria cryptarum (Bull.) Gray 1821 (synonyme)
  • Poria makraulos (Rostk.) Quél. 1886 (synonyme)
  • Pycnoporus annosus (Fr.) P. Karst. 1898 (synonyme)
  • Scindalma annosum (Fr.) Kuntze 1898 (synonyme)
  • Scindalma cryptarum (Bull.) Kuntze 1898 (synonyme)
  • Spiniger meineckellus (A.J. Olson) Stalpers 1974 (synonyme)
  • Spongioides cryptarum (Bull.) Lázaro Ibiza 1916 (synonyme)
  • Trametes annosa (Fr.) G.H. Otth 1863 (synonyme)
  • Trametes radiciperda R. Hartig 1874 (synonyme)
  • Ungulina annosa (Fr.) Pat. 1900 (synonyme)
  • Ungulina annosa f. cryptarum (Bull.) Bourdot & Galzin 1925 (synonyme)
  • Ungulina annosa f. makraulos (Rostk.) Bourdot & Galzin 1925 (synonym)

Description du sporophore[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2013). Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Ses formes parfois tortueuses et ses couleurs contrastées ne passent pas inaperçues[Quoi ?].

Son chapeau en forme de rein peut atteindre 20 cm de diamètre. Il se fixe par un côté à la base d'un tronc d'arbre vivant ou sur une souche (il devient alors saprophyte). Le dessus est zoné châtain à brun noir, la marge est blanche.

Le dessous est formé de tubes de couleur blanche à crème disposés en couches.

La chair est jaunâtre à l'aspect de liège.

Un pH du sol supérieur à 6 facilite son développement.

Traitement[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2013). Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

La seule méthode de lutte contre la maladie du rond est le badigeonnage des souches fraîches avec une solution de perlurée (urée) à 37 %, avec une solution de bore à 5 % ou un champignon antagoniste tel que Phlebiopsis gigantea à 1g/l. La réussite du traitement dépend de la rapidité de son application après abattage. Pour être efficace, l’application doit être effectuée aussitôt après l’abattage et renouvelée à chaque éclaircie (ou détourage) jusqu’à la coupe finale incluse.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Why Sequence Heterobasidion annosum?
  2. Bref, in: Unters. Gesammtgeb. Mykol. (Liepzig) 8:154, 1888

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sur les autres projets Wikimedia :