Politiques actives du marché du travail

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les politiques actives du marché du travail, ou « politiques d'activation », ou « programmes actifs du marché du travail » (en anglais, Active labour market policies), sont des programmes mis en place par les administrations publiques sur le marché du travail afin d’encourager les chômeurs à retrouver un emploi.

Ces programmes se sont développés tout d’abord dans les pays scandinaves, puis ont été utilisés au Royaume-Uni (programme « New Deal ») et dans plusieurs États des États-Unis.

Il existe trois principales catégories de politiques :

  • La mise en place de services publics de l'emploi ((en) « job centers »), c’est-à-dire des centres d’aide aux chômeurs. Ces centres établissent des listes d’offres d'emploi disponibles et les rendent consultables aux chômeurs, ils placent les chômeurs dans des programmes de formation si nécessaire et réalisent, dans certains pays, un suivi personnalisé des chômeurs. Dans certains pays, ces centres assurent simultanément le versement des allocations chômage, qu'ils peuvent conditionner à une recherche « effective » d’emploi par les chômeurs, avec l'objectif de limiter le phénomène dit du « chômage volontaire », notion controversée[1].
  • la mise en place de formations pour augmenter l’employabilité des chômeurs ;
  • le versement de subventions sur une courte durée à des entreprises ou des administrations publiques, en échange de l’embauche de chômeurs, afin de les aider à acquérir une expérience.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

En France :

Liens externes[modifier | modifier le code]