Politique scientifique fédérale belge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Service public de programmation Politique scientifique ou Politique scientifique fédérale (en néerlandais : Federaal Wetenschapsbeleid) ou BELSPO[1] est un organisme gouvernemental belge responsable de la coordination des politiques scientifiques au niveau fédéral, qui définit et met en œuvre les programmes et réseaux de recherche et gère la participation de la Belgique dans les organisations de recherche européennes et internationales.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1959 furent créées des structures de coordination politique et administrative des politiques scientifiques belges, parmi lesquelles la Commission interministérielle de la Politique scientifique et le Conseil national de la Politique scientifique. En 1968, création du poste de ministre de la Politique scientifique. Les Services de programmation de la Politique scientifique (SPPS) sont érigés en administration de l'Etat.

1994:

  • Intégration dans les SPPS des cellules chargées des matières restées nationales au ministère de l'Éducation nationale et au "Ministerie van Onderwijs", de l'Administration des Affaires communautaires et des Etablissements scientifiques de l'Etat et du Service national des Congrès. La nouvelle entité fusionnée porte le nom de Services fédéraux des affaires scientifiques, techniques et culturelles (SSTC).

2002:

  • La Politique scientifique relève de nouveaux défis, qu’ils soient humains, techniques, financiers, ensemble ou séparément, toujours dans l’esprit de son leitmotiv “au service du pays, de ses communautés et de ses régions, au profit du citoyen, du chercheur et du décideur”.
  • Transformation des SSTC en "Service public de programmation Politique scientifique".

Belspo gère des programmes de recherche tels que le développement durable, des programmes multidisciplinaires comme la biodiversité et les micro-organismes, les sciences sociales, la santé, les changements climatiques, l’énergie, la société de l’information, etc. Une attention particulière est également portée aux domaines de l’espace, de l’aérospatial et de la biotechnologie et à la recherche en Antarctique.

  • Recherches et applications[2]
  • Applications aérospatiales[3]
  • Coopération internationales et coordination[4]

Le département de la Politique scientifique fédérale, fort de ses quelque 2.800 collaborateurs, apporte une contribution majeure à la rencontre des objectifs suivants: contribuer aux progrès vers l’objectif de Barcelone (consacrer 3% du PIB à la recherche et au développement), participer à la création d’emplois et au bien-être par l’innovation, optimaliser le fonctionnement de l’espace belge de la recherche, lutter contre les changements climatiques, etc.

10 établissements scientifiques fédéraux relèvent du département et offrent aux scientifiques un cadre et des matériaux de recherche tout à fait exceptionnels. Ils abritent également des collections artistiques et historiques qui suscitent l'intérêt de plus de 1,2 million de visiteurs par an.

BELNET, le réseau national belge de la recherche, fournit des services internet à haute vitesse aux universités, hautes écoles, centres de recherche et services publics belges. Le SIST complète le dispositif en offrant un service de courtage d’informations à la communauté scientifique, au monde économique et social et aux administrations publiques. La Politique scientifique fédérale, c’est aussi un réseau d’Institutions prestigieuses comme l’Academia Belgica à Rome, la Fondation Biermans-Lapôtre à Paris, le Junfraujoch dans les Alpes, l’Académie royale des Sciences d’Outre-Mer, la Cinémathèque royale de Belgique, l’Euro Space Center ou l’Institut Von Karman.

Par le biais de ces infrastructures, la Politique scientifique fédérale offre un rayonnement international à nos chercheurs[5].

Chaque année, la Politique scientifique fédérale octroie des subsides représentant la contribution de la Belgique à diverses institutions, publiques ou privées, belges ou étrangères liées à la culture[6].

Publications[modifier | modifier le code]

La Politique scientifique fédérale publie cinq fois par an le magazine gratuit Science Connection qui porte un regard clair et pertinent sur l'actualité scientifique, sous toutes ses facettes. Elle édite également une e-Newsletter qui propose de brèves informations qui n'ont pas trouvé place dans le Science Connection[7].

Belspo publie également des rapports finaux[8] des programmes de recherche qu’il a financés. Ceux-ci peuvent être téléchargés ou commandés gratuitement.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]