Politique au Mali

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Politique du Mali)
Aller à : navigation, rechercher
Politique au Mali
Image illustrative de l'article Politique au Mali

Cet article traite de différents aspects de la politique du Mali, un pays d'Afrique de l'Ouest.

Institutions[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Institution au Mali.

Les institutions du Mali sont définies par la Constitution de 1992 fondant la troisième république.

Le président de la République, chef de l’État, est élu pour cinq ans au suffrage universel direct. Amadou Toumani Touré a été élu en 2002 et réélu en 2007. Renversé le 22 mars 2012 par un coup d'État, il démissionne le 8 avril 2012. Amadou Sanogo, à la tête des forces militaires à l'origine du coup d'État, devient président du Comité national pour le redressement de la démocratie et la restauration de l’État. Le 12 avril, Dioncounda Traoré, Président de l’Assemblée nationale du Mali depuis le 3 septembre 2007, devient Président de la République par intérim.

Le premier ministre et les ministres sont nommés par le Président de la République. Modibo Sidibé a été nommé en octobre 2007; il était auparavant secrétaire général de la Présidence. Il forme son gouvernement, dont 23 nouveau membres[1]

Le parlement est constitué d’une seule chambre, l’Assemblée nationale. Les députés sont élus pour un mandat de 5 ans au suffrage universel direct. La dernière élection a eu lieu en 2007.
Ibrahim Boubacar Keïta était président de l’assemblée nationale de 2002 à 2007. À la suite des élections législatives de 2007, un nouveau bureau se met en place présidé par Dioncounda Traoré[2].

Partis politiques[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Partis politiques maliens.

Après le renversement du régime dictatorial de Moussa Traoré et l’institution de la troisième république en 1992, le multipartisme est en vigueur au Mali. Il existe plus de 80 partis politiques.

Élections[modifier | modifier le code]

Élections législatives de 1992[modifier | modifier le code]

Elles ont lieu le 23 février 1992 et le 8 mars 1992 et sont marquées par la victoire de l’ADEMA/PASJ.

répartition des députés après les élections de 1992
Répartitions des sièges à l’issus des élections législatives de 1992[3].
Parti politique Sigle Nombre de sièges obtenus
Alliance pour la démocratie au Mali-Parti africain pour la solidarité et la justice Adema-Pasj 76
Congrès national d’initiative démocratique CNID 9
Union soudanaise-Rassemblement démocratique africain US-RDA 8
Parti malien pour le développement PMD 6
Rassemblement pour la démocratie et le progrès RDP 4
Union pour la démocratie et le développement UDD 4
Rassemblement pour la démocratie et le travail RDT 3
Union des forces démocratiques de progrès UFDP 3
Parti progressiste soudanais PSP 2
Union malienne pour la démocratie et le développement UMADD 1

Élection présidentielle de 1992[modifier | modifier le code]

Résultats du premier tour de l'élection présidentielle Mali 1992

À l'issue du second tour le 26 avril 1992, Alpha Oumar Konaré est élu avec 69,01 % des voix face à Tiéoulé Mamadou Konaté. Il devient le premier président de la IIIe République.

Résultats du premier tour de l’élection présidentielle[4]
Candidat  %
Alpha Oumar Konaré 44,95 %
Tiéoulé Mamadou Konaté 14,51 %
Mountaga Tall 11,41 %
Almamy Sylla 9,44 %
Baba Hakib Haidara 7,37 %
Autres candidats 12,32 %
Résultats du second tour de l'élection présidentielle Mali 1992
Résultats du second tour de l’élection présidentielle[4]
Candidat  %
Alpha Oumar Konaré 69,01 %
Tiéoulé Mamadou Konaté 30,99 %

Élection présidentielle de 1997[modifier | modifier le code]

Le 17 mai 1997, Alpha Oumar Konaré est réélu président de la République. Cette élection a été boycottée par les principaux partis de l’opposition.

Résultat de l’élection présidentielle[4]
Candidat  %
Alpha Oumar Konaré 95,9 %
Mamadou Maribatrou Diaby 4,1 %

Élections législatives de 1997[modifier | modifier le code]

Le 13 avril a lieu le premier tour des élections législatives qui seront invalidées par la Cour constitutionnelle. Des nouvelles élections législatives ont lieu le 20 juillet et le 3 août. Boycottées par l’opposition, elles sont remportées par l’ADEMA/PASJ.

Répartition des députés après les élections législatives de 1997 au Mali
Répartitions des sièges à l’issus des élections législatives de 1997[5]
alliances ou parti politique Sigle Nombre de siège obtenu
Alliance pour la démocratie au Mali-Parti africain pour la solidarité et la justice ADEMA/PASJ 128
Parti pour la renaissance nationale PARENA 8
Convention sociale démocrate CDS 4
Parti pour la démocratie et le progrès PDP 2
Union pour la démocratie et le développement UDD 2
Convention pour le progrès et le peuple COPP 1
Parti pour la démocratie et la justice PDJ 1
Rassemblement national démocratique RND 1

Élection présidentielle de 2002[modifier | modifier le code]

Le 12 mai 2002, Amadou Toumani Touré est élu au second tour président de la République avec 64,35 % des voix face à Soumaïla Cissé.

Résultat du premier tour de l’élection présidentielle au Mali en 2002
Résultat du premier tour de l’élection présidentielle[6]
Candidat Voix obtenues  %
Amadou Toumani Touré 449 176 28,87
Soumaïla Cissé 333 525 21,44
Ibrahim Boubacar Keïta 329 149 21,15
Tiébilé Dramé 62 493 4,02
Mountaga Tall 58 695 3,77
Moussa Balla Coulibaly 50 211 3,23
Choguel Kokalla Maïga 42 469 2,73
Mamadou Bakary Sangaré 34 603 2,22
Mandé Sidibé 31 398 2,02
Ahmed El Madani Diallo 25584 1,64
Daba Diawara 17 156 1,10
Oumar Mariko 13 718 0,88
Madiassa Maguiraga 12 548 0,81
Youssouf Hassan Diallo 12 455 0,80
Modibo Sangaré 11 667 0,75
Mamadou Gakou 11 505 0,74
Mady Konaté 11 302 0,73
Mamadou Maribatrou Diaby 9 101 0,58
Modibo Kane Kida 9 722 0,62
Habibou Dembélé 7 964 0,51
Sanoussi Nanacassé 7 829 0,50
Ibrahim Diakité 6 899 0,44
Abdoulaye Sogolomba Konaté 6 771 0,44
Second tour de l'élection présidentielle au Mali en 2002
Résultat du second tour de l’élection présidentielle[7]
Nombres  %
Inscrits 746 202
Votants 1 723 210 29,99
Bulletins nuls 30 248 1,76
Suffrages annulés 268 216 15,56
Suffrages valablement exprimés 1 424 746 82,68
Candidat Voix obtenues  %
Amadou Toumani Touré 926 243 65,01
Soumaïla Cissé 498 503 34,99

Élections législatives de 2002[modifier | modifier le code]

Elles ont lieu en août 2002. Aucun parti ne dispose de la majorité absolue. l’ADEMA-PASJ se maintient comme première force politique du pays en obtenant 51 députés, suivi par le RPM d’Ibrahim Boubacar Keïta avec 46 députés.

Répartitions des sièges à l'issue des élections législatives de 2002 au Mali
Répartitions des sièges à l’issus des élections législatives de 2002[8]
Alliance ou parti politique Sigle Nombre de sièges obtenus
Espoir 2002 (Rassemblement pour le Mali et alliés) 66
Alliance pour la république et la démocratie (Alliance pour la démocratie au Mali-Parti africain pour la solidarité et la justice et alliées) ARD 59
Alliance Alternance et changement (Autour d’Amadou Toumani Touré) ACC 10
Solidarité africaine pour la démocratie et l'indépendance SADI 6
Indépendants 6

Espoir 2002 était composé du Rassemblement pour le Mali (RPM, 46 députés), du Congrès national d’initiative démocratique (CNID, 13 députés), du Mouvement patriotique pour le renouveau (MPR, 5 députés) et du Rassemblement pour la démocratie et le travail(RDT, 1 député).

L’Alliance alternance et changement comprend le Bloc pour la démocratie et l'intégration africaine (BDIA), le Mouvement pour l'indépendance, la renaissance et l'intégration africaine (MIRIA), l’Union soudanaise-Rassemblement démocratique africain (US-RDA), le Parti progressiste soudanais (PSP), le Parti pour la renaissance nationale (PARENA) et le Parti écologiste pour l'intégration (PEI).

Élections communales de 2004[modifier | modifier le code]

Elles ont lieu le 30 mai 2004. ADEMA : 28 %, URD : 14 % RPM : 13 %.

Élection présidentielle de 2007[modifier | modifier le code]

Le 29 avril 2007, Amadou Toumani Touré est réélu au premier tour avec 71,20 % des voix, au cours d’une élection contestée par les principaux candidats de l’opposition[9].

Résultats définitifs proclamés par la Cour constitutionnel[10]

Inscrits 6 884 352
Votants 2 494 846
Bulletins nuls 198 518
Suffrages annulés 30 845
Bulletins valablement exprimés: 2 288 993
Taux de participation 36,24 %
Candidat Suffrage exprimé  %
Amadou Toumani Touré 1 612 912 71,20 %
Ibrahim Boubacar Keïta 433 897 19,15 %
Tiébilé Dramé 68 956 3,04 %
Oumar Mariko 61 670 2,72 %
Mamadou Bakary Sangaré 35 776 1,58 %
Soumeylou Boubèye Maïga 32 973 1,46 %
Sidibé Aminata Diallo 12 443 0,55 %
Madiassa Maguiraga 6 856 0,30 %

Élections législatives de 2007[modifier | modifier le code]

Les élections législatives des 1er et 22 juillet 2007 ont été marquées par la victoire des partis politiques membres de l’Alliance pour la démocratie et le progrès (ADP). L’Alliance pour la démocratie au Mali-Parti africain pour la solidarité et la justice (ADEMA/PASJ) redevient le premier parti politique malien en nombre de députés.

dm
Élections législatives maliennes de 2007 des 1er et 22 juillet 2007 Résultats définitifs des élections
Alliance Parti politique Députés élus
1er tour
Députés élus
2nd tour
Total
Alliance pour la démocratie et le progrès (ADP) Alliance pour la démocratie au Mali-Parti africain pour la solidarité et la justice (ADEMA/PASJ) 9 42 51
Union pour la république et la démocratie (URD) 3 31 34
Rassemblement national pour la démocratie (RND) 1 0 1
Bloc pour la démocratie et l'intégration africaine (BDIA) 0 1 1
Congrès national d’initiative démocratique (CNID) 0 7 7
Mouvement patriotique pour le renouveau (MPR) 0 8 8
Union pour la démocratie et le développement (UDD) 0 3 3
Mouvement pour l'indépendance, la renaissance et l'intégration africaine (MIRIA) 0 2 2
Bloc des alternances pour le renouveau, l'intégration et la coopération africaine (BARICA) 0 2 2
Parti de la solidarité et du progrès (PSP) 0 2 2
Parti citoyen pour le renouveau (PCR) 0 1 1
Union soudanaise-Rassemblement démocratique africain (Us-RDA) 0 1 1
Front pour la démocratie et la république (FDR) Rassemblement pour le Mali (RPM) 0 11 11
Parti pour la renaissance nationale (PARENA) 0 4 4
Solidarité africaine pour la démocratie et l'indépendance (SADI) 0 4 4
Indépendants 0 15 15
Total 13 134 147
Source: Résultats définitifs des Législatives - l'Adéma/PASJ perd dans trois localités, Les Echos, 13 août 2007

Élections communales de 2009[modifier | modifier le code]

Les élections communales ont eu lieu au Mali le 26 avril 2009. L'Alliance pour la démocratie au Mali-Parti africain pour la solidarité et la justice (Adéma-Pasj) demeure la première formation politique devant l'Union pour la république et la démocratie (URD) et le Rassemblement pour le Mali (RPM).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cv et présentation du nouveau premier ministre du Mali: Modibo Sidibé, décret 07-383 du 3 octobre 2007 portant nomination des membres du gouvernement
  2. Assemblée Nationale du Mali : Le bureau se met en place
  3. Bakary Camara, Le processus démocratique au Mali depuis 1991— Entre fragmentation de l’espace politique et coalitions : Quels sont les impacts de la démocratisation sur la condition de vie des maliens ? [1]
  4. a, b et c Résultats des élections au Mali
  5. MALI : élections parlementaires en Assemblée Nationale, 1997
  6. Résultats définitifs, validés par la Cour Constitutionnelle le 9 mai 2002 [2]
  7. Résultats définitifs, validés par la Cour Constitutionnelle
  8. http://www.ipu.org/parline-f/reports/1201_E. htm
  9. Résultats définitifs de l’élection présidentielle, L'Essor n°15950 du 14 mai 2007 ; Le FDR prend acte, L'Indépendant du 14 mai 2007 ; Déclaration du Parti SADI sur le processus Electoral du 29 avril 2007, 2 mai 2007
  10. Résultats définitifs de l’élection présidentielle, L'Essor n°15950 du 14 mai 2007

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :