Politique aux Maldives

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Politique des Maldives)
Aller à : navigation, rechercher
Politique aux Maldives
Image illustrative de l'article Politique aux Maldives

Les Maldives forment une république présidentielle, où le président est à la fois chef de l'État et chef du gouvernement. Le pouvoir exécutif est exercé par le gouvernement.

Histoire politique[modifier | modifier le code]

La constitution des Maldives fut approuvée en référendum en 1968, mettant fin au sultanat et introduisant la république. La constitution fut ensuite modifiée en 1970, 1972, 1975 et 1997. Ibrahim Nasir, Premier ministre sous le sultanat, devint président. Maumoon Abdul Gayoom lui succéda en 1978 et fut réélu en 1983, 1988, 1993, 1998 et en 2003.

Le 3 novembre 1988, des indépendantistes tamouls du PLOTE tentèrent de renverser le gouvernement maldivien. Le coup d’État fut maîtrisé par l’armée indienne à la demande du président Gayoom. Plusieurs émeutes anti-gouvernementales, réclamant des réformes politiques, ont émaillé l’histoire du pays depuis 2003. En réponse, les partis politiques furent autorisés en 2005 mais les droits politiques restent faiblement protégés.

Une nouvelle constitution a été adoptée par le parlement en juin 2008 et promulguée par le président Gayoom le 7 août suivant.

Le 28 octobre 2008, Maumoon Abdul Gayoom fut battu au second tour de l'élection présidentielle par son adversaire, Mohamed Nasheed.

Pouvoir exécutif[modifier | modifier le code]

Fonction Nom Parti Depuis
Président de la République Mohammed Waheed Hassan Parti national de l'Unité 7 février 2012
Vice-président de la République Mohamed Waheed Deen Parti national de l'Unité 25 avril 2012

Depuis l'entrée en vigueur de la nouvelle Constitution le 7 août 2008, le président et le vice-président de la République sont élus pour cinq ans au suffrage universel direct.

Pouvoir législatif[modifier | modifier le code]

Le Majlis du peuple des Maldives compte une seule chambre de 50 membres, dont 42 sont élus pour cinq ans dans des circonscriptions à double siège, et 8 sont nommés par le président. Un atoll constitue une circonscription. L'Assemblée est élue territorialement par les 19 atolls constituant les unités administratives de base.

Partis politiques et élections[modifier | modifier le code]

Élections législatives du 22 janvier 2005

Candidats Sièges
Indépendants supportant le gouvernement 28
Indépendants soutenus par le Parti démocratique maldivien 10
Autres 10
Membres nommés 8
Total 48

Le parlement des Maldives a approuvé l’introduction du multipartisme à l’unanimité le 2 juin 2005. Le Parti démocratique maldivien était déjà formé. Il fut suivi par le Parti populaire maldivien, le Parti démocratique islamique et le Parti Adhaalath.

Pouvoir judiciaire[modifier | modifier le code]

Le système judiciaire des Maldives repose essentiellement sur la charia. Les juges sont nommés par le président et dépendent du ministère de la justice. Chaque île habitée est dotée d’un chef chargé de veiller au respect de la loi.

Article connexe[modifier | modifier le code]