Politique en Géorgie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Politique de la Géorgie)
Aller à : navigation, rechercher

Indépendante depuis avril 1991 et membre du Conseil de l'Europe depuis le 27 août 1999, la Géorgie est une république présidentielle. Cependant, à l'automne 2007, le patriarche orthodoxe propose de restaurer la monarchie constitutionnelle, une idée qui rencontre un certain succès dans les rangs de l'opposition agacée par les pouvoirs renforcés du président Saakachvili[1]. Ce dernier a indiqué qu'il est membre de la grande dynastie caucasienne, les Bagrationi et a organisé sa prise de fonctions sur la tombe du roi David le Reconstructeur[2]. Les événements d'Ossétie du Sud et d'Abkhazie ont depuis relégué cette idée au second plan.

Le pouvoir exécutif est entre les mains du président qui est élu pour cinq ans. Son successeur constitutionnel est le président du Parlement. Le président est Guiorgui Margvelachvili et son premier ministre est Irakli Garibachvili.

Le pouvoir législatif est composé du Parlement de Géorgie (Sak'art'velos Parlamenti), aussi connu sous le nom de Umaghlesi Sabcho (Conseil suprême), lequel compte 235 membres, élus pour une période de quatre ans, dont 150 sièges par représentation proportionnelle, 75 par des secteurs d'un seul siège et 10 membres qui représentent ceux déplacés de la région séparatiste d'Abkhazie. Le président du Parlement est David Usupashvili.

Le pouvoir judiciaire en Géorgie a à sa tête une Cour suprême avec des juges élus par le Parlement, chargés d'examiner les recommandations du président et de la Cour constitutionnelle.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géorgie: la monarchie constitutionnelle soutenue par une partie de l'opposition », Ria Novosti, Caucaz europenews, 8 octobre 2007, [lire en ligne (page consultée le 2 octobre 2008)].
  2. « Un royaume de Géorgie d’actualité ? », Nicolas Landru, Caucaz europenews, 17 octobre 2007, [lire en ligne (page consultée le 2 octobre 2008)].