Politique étrangère du Kirghizistan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Politique au Kirghizistan
Image illustrative de l'article Politique étrangère du Kirghizistan
Constitution
Révolution des Tulipes
Révolution kirghize de 2010
Président de la République
Almazbek Atambaïev
Premier ministre
Partis politiques
Élections
Politique étrangère

Le Kirghizistan favorise des relations étroites d’abord avec les autres membres de la Communauté des États indépendants, notamment le Kazakhstan et la Russie. Ce pays est jeune, son indépendance datant de 1991. Il est situé en Asie centrale, peu loin de l’Afghanistan, et il partage une frontière avec la Chine à l’est. Ce pays est stratégique pour la Fédération de Russie et les États-Unis également, qui y ont chacun une base militaire.

Tandis que le Kirghizistan devait rester sur le plan monétaire lors de l’indépendance dans la zone du rouble russe, les conditions strictes fixées par le gouvernement russe ont invité le Kirghizistan à introduire sa propre monnaie, le som, en mai 1993. Le retrait du Kirghizistan de la zone rouble a été fait avec peu de préavis et a provoqué des tensions dans la région. Le Kazakhstan et l’Ouzbékistan ont temporairement suspendu le commerce avec le Kirghizistan, l’Ouzbékistan et a même introduit des restrictions équivalant à des sanctions économiques. L’hostilité envers du Kirghizistan fut de courte durée, et les trois pays ont se sont engagés dans une union économique étroite dans les années suivantes. Cela a conduit à l’assouplissement des restrictions à la frontière entre les différentes nations. Le Kirghizistan a également contribué à envoyer des forces de paix de la CEI au Tadjikistan, autre pays voisin.

La Turquie a cherché à avoir une influence culturelle sur la région, et entretient des relations bilatérales étroites avec le Kirghizistan. Les échanges ont également beaucoup augmenté avec la Chine. Le Kirghizstan a été actif dans la coopération régionale, notamment en coopérant avec le Kazakhstan et l’Ouzbékistan militairement. Des bureaux de l’OSCE ont par ailleurs ouvert dans le pays. Le Kirghizistan est un membre de l’OSCE, la Communauté des États indépendants, et de l’ONU.

Représentations diplomatiques[modifier | modifier le code]

Bleu : représentations diplomatiques du Kirghizistan (présence d'une ambassade ou d'un consulat). Vert : Kirghizistan. Gris : absence de relations diplomatiques.