Polin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Paulin

Polin

Description de cette image, également commentée ci-après

Polin vers 1900.

Informations générales
Nom de naissance Pierre-Paul Marsalés
Naissance 13 août 1863
à Paris
Décès 8 juin 1927 (à 63 ans)
à La Frette-sur-Seine en Seine-et-Oise
Activité principale Chanteur
Activités annexes Acteur
Années actives De 1886 à 1925
Couverture du petit format de La Balance automatique, chanson créée par Polin.
Tombe de Polin.

Polin (né Pierre-Paul Marsalés le 13 août 1863 à Paris - mort le 8 juin 1927 à La Frette-sur-Seine, Seine-et-Oise), est un chanteur de café-concert français.

Parcours[modifier | modifier le code]

Polin fit ses débuts à Paris dans des salles de quartier (Concert de la Pépinière, 1886 ; Concert du Point du Jour) avant de se produire dans des salles plus importantes (Éden-Concert[1], Alcazar d'été). Parvenu à la notoriété, il chante aux Ambassadeurs, puis, pendant vingt ans, à la Scala, boulevard de Strasbourg. Il se spécialise dans le comique troupier, un genre où excellait déjà Éloi Ouvrard. Ses plus grands succès sont Le P'tit Objet (de Vincent Scotto), La Caissière du Grand Café, L'Ami Bidasse, Suzon la blanchisseuse, La Petite Tonkinoise (premier succès de Vincent Scotto). Les comiques troupiers de la génération suivante (Bach, Raimu, Fernandel) s'inspireront de lui. Après 1910, il apparaît aussi au cinéma et au théâtre, notamment dans Le Grand Duc de Sacha Guitry, en 1921.

Ses interprétations étaient sobres et visaient à la nuance et à la finesse ; de ce fait elles tranchaient avec la tradition du café-concert.

Louis Leplée, directeur de cabaret et découvreur d'Édith Piaf, était son neveu.

Il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise (85e division)[2].

Théâtre[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L’Éden-Concert
  2. Paul Bauer, Deux siècles d'histoire au Père Lachaise, Mémoire et Documents,‎ 2006 (ISBN 978-2914611480), p. 645-646

Liens externes[modifier | modifier le code]