Police provinciale de l'Ontario

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Véhicule de l'OPP

La Police provinciale de l'Ontario (PPO[1]) (en anglais : Ontario Provincial Police, OPP) est la force policière pour la province canadienne de l'Ontario. Par la taille, elle est la première de cette province (avec 7 383 employés dont 5 618 agents de police armés de Glock 22 et 853 constables auxiliaires) et la deuxième au Canada.

L'OPP a la responsabilité d'offrir des services de police à travers la province dans les régions rurales et les banlieues, c'est-à-dire les villages et municipalités qui n'ont pas de force policière municipale. Elle a également le mandat d'enquêter sur des crimes à l'échelle de la province. Elle est également responsable de la sécurité sur les autoroutes provinciales qui relient plus de deux villes.

À l'intérieur de la grande région de Toronto, elle est responsable de la sécurité routière sur les autoroutes de séries-400 et d'autres routes. L'OPP est également responsable de la sécurité à l'Assemblée législative de l'Ontario, qui se tient à Toronto.

Sommaire[modifier | modifier le code]

L'OPP est le plus grand corps policier déployé en Ontario, et le deuxième plus large au Canada. Elle est responsable de fournir des services policiers dans les régions rurales, principalement dans les municipalités de moins de 50 000 habitants. Elle fournit aussi de soutien spécialisé aux autres corps policiers municipaux, ainsi que d'enquêter les crimes qui traversent les juridictions de la province. Elle patrouille également les autoroutes de la province (particulièrement les autoroutes de série-400) ainsi que les voies maritimes. L'OPP travaille aussi en collaboration avec des autres ministères du gouvernement provincial, tels que le Ministère du Transport et le Ministère des Ressources naturelles pour renforcer les lois concernant la sûreté de la route et les règlements concernant la conservation. Elle a aussi la responsabilité immense de patrouiller et garder les édifices de l'Assemblée législative de l'Ontario à Queens Park, à Toronto.

L'OPP est l'une des trois agences de police provinciales, les autres qui sont la Sûreté du Québec et la Royal Newfoundland Constabulary (de Terre-Neuve et Labrador)

Organisations et départements[modifier | modifier le code]

L'OPP est responsable pour fournir des services policiers sur plus de 1 million km2 de terrain et 174 000 km2 d'eau à une population de 12,3 million de personnes (13,6 millions de personnes dans les mois d'été). Présentement, l'OPP est composée de 6,100 policiers réguliers, 850 auxiliaires et 2 700 personnels civils. La flotte de véhicules consiste de 2 290 véhicules, 114 vaisseaux marines, 286 véhicules de tout-terrain (VTT) et motoneige (ski-doo), deux hélicoptères et deux avions d'ailes fixes.

La province est divisée en six régions d'opérations :

  1. Centrale (quartier général à Orillia)
  2. Est (quartier général à Smiths Falls)
  3. Division de sécurité routière (DSR) - quartier général à Aurora
  4. Nord-est (quartier général à North Bay)
  5. Nord-ouest (quartier général à Thunder Bay)
  6. Ouest (quartier général à London)

Les services opérationnels sur le terrain sont fournis par 163 postes de police et locations satellites à travers la province. Les postes de l'OPP sont souvent appelés des detachments.

Le quartier général de l'OPP se trouve à Orillia. Jusqu'en 1995, l'administration et le quartier général se trouvaient dans un nombre d'édifices à Toronto. Entre 1973 à 1995, le quartier général se trouvait dans l'édifice de la Commission de la sécurité professionnelle de l'assurance contre les accidents de travail (CSPAAT), situé au 90, rue Harbour (en processus de démolition). Le déménagement faisait partie d'un effort du gouvernement provincial de décentraliser ses agences et ministères aux autres régions de l'Ontario. En 1922, les bureaux de l'OPP se trouvaient au deuxième étage des édifices de la législature à Queens Park.

Formation[modifier | modifier le code]

Les nouvelles recrues commencent leur formation au Collège de Police de l'Ontario à Aymler, puis ils terminent leurs cours aux installations de formation à Orillia. Les nouvelles recrues faisaient leur formation dans de nombreuses installations à Toronto jusqu'à l'ouverture du Centre de Formation et du Developpement de la PPO, ouvert à Brampton en 1981. Il demurait ouvert jusqu'en 1998 lorsque le Centre fut déménagé à Orillia.

Service auxilaire[modifier | modifier le code]

La PPO a parmi ses nombreuses initiatives un programme auxilaire[Quoi ?] pour soutenir les membres de la force régulière. La mission du Service auxilaire de la Police Provinciale de l'Ontario est de fournir des membres volontaire compétents pour fournier des services policiers dans des circonstances spéciales (incluant les périodes d'ugences[Quoi ?]) et lorsqu'il n'y a pas suffisamment de policiers disponibles. Le service auxillaire de la PPO est actuellement un programme bénévole ou des citoyens et citoyennes reçoit une formation spéciale pour exécuter des rôles spéciaux tels que des service de police communautaires, patrouilles régulières, examination des scènes de crimes et de catastrophe, la gestion de sécurité aux grandes rassemblements et contrôle routier. Le service Auxilaire de la Police Provinciale de l'Ontario est le seul programme au Canada qui exigent aux membres de réussir un cours de recrutement aux installations d'entraînement. Cette formation est suivi par la formations durant la période de service. Le programme est reconnue de servir comme une étape préliminaire pour l'embauche permanente avec le service. Le service auxillaire comptent parmi plus de 900 agents spéciaux, ce qui le rend la plus grosse unité policière auxillaire en Ontario.

Service de sécurité parlementaire[modifier | modifier le code]

Le Service de sécurité parlementaire est responsable pour la sécurité du complexe législative à Queens Park. Le service est composé des agents spéciaux de la police provinciale. Leur rôle principal est de fournir de la protection aux députés et aux employés du complexe législatives ainsi qu'aux membres du gouvernement dans l'exécution de leurs travaux.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ville de Hwakesbury, « Réunion ordinaire du Conseil du 10 février 2014 »,‎ 3 mars 2014 (consulté le 13 novembre 2014).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]