Police nationale d'Haïti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La police nationale d'Haïti (PNH) assure la sécurité publique, la police judiciaire et le maintien de l'ordre sur l'ensemble du territoire de la République d'Haïti. Cette force de police civile emploie depuis sa création (le 12 Juin 1995) 8 500 policiers assermentés et l'ONU espère porter ces effectifs à 12 000 en 2012. La PNH est placée sous les ordres d'un commissaire divisionnaire.

Histoire[modifier | modifier le code]

Sous le régime duvaliériste, la police haïtienne comptait 14 000 membres. À partir de 1987, les gouvernements successifs tentent de la réformer.

Organisation[modifier | modifier le code]

La PNH possède une organisation inspirée de celle de la police nationale française. Son quartier général est sis à Port-au-Prince.

Au niveau national elle est subdvisée en :

  • DGPNH : Direction Générale de la Police Nationale d’Haiti
  • IGPNH  : Inspection Générale de la Police Nationale d’Haiti
  • DRG : Direction des Renseignements Généraux
  • CAB : Cabinet Du directeur Général de la Police Nationale d’Haiti
  • DD : Direction du Développement ou Commissariat au Plan
  • DCASG : Direction Centrale de l’Administration et des Services Généraux
  • DCPA : Direction Générale de la Police Administratrive
  • DCPJ : Direction centrale de la police judiciaire

Chaque département haïtien dépend d'une structure décentralisée que constituent les :

  • DDO : Direction Département de l'Ouest
  • DDA : Direction Département de l'Artibonite
  • DDNE : Direction Département du Nord-Est
  • DDN : Direction Département du Nord
  • DDSE : Direction Département du Sud-Est
  • DDNO : Direction Département du Nord-Ouest
  • DDC : Direction Département du Centre
  • DDGA : Direction Département de la Grand'Anse
  • DDS : Direction Département du Sud
  • DDnippes : Direction Département des Nippes

Armement et véhicules[modifier | modifier le code]

Les policiers haïtiens était équipés sous l'ère des Duvaliers de pistolets Colt M1911A1 en 11,43 mm mais surtout de Browning GP et de Beretta M951 en 9 mm Parabellum. Dans les années 1980, les OPJ perçoivent des Ruger KP-85. La réorganisation des années 2000 virent l'arrivée de Beretta 92, Sig-Sauer P226, encore en 9 mm, mais surtout de revolvers S&W M15, témoins de l'influence américaine.