Police indonésienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La police de la République d'Indonésie ou Kepolisian Republik Indonesia dépend directement du président de la République.

Jusqu'en 1999, la police indonésienne était une des 4 armes des forces armées. La séparation des forces armées s'est notamment traduite par une démilitarisation de la plupart des grades de la police.

Avec un effectif de seulement 150 000 hommes pour plus de 225 millions d'habitants, la police indonésienne, commandée par un officier ayant grade de général, est relativement plus petite que celle de la plupart des pays. Elle possède un corps de 12 000 hommes, la Brigade Mobil ou "Brimob", organisé comme une unité militaire et commandé par un inspecteur général (grade correspondant à celui de major-général dans l'armée de terre indonésienne).

Histoire[modifier | modifier le code]

La veldpolitie des Indes néerlandaises à Malang, Java oriental (vers 1930)

La police indonésienne est née le 19 août 1945, 2 jours après la proclamation de l'indépendance, sous le nom de Jawatan Polisi ("service de la police"), sous la tutelle du ministère de l'Intérieur.

En 1946, la police est intégrée dans les forces armées indonésiennes. Elle en est de nouveau séparée en 1999, dans le cadre du mouvement de réformes qui suit la démission du président Soeharto en mai 1998.

En mai 2001, la police indonésienne, qui a désormais la tâche de la répression anti-émeute, intervient face à des émeutes dans la ville de Pasuruan à Java oriental, où deux églises sont incendiées. On compte un mort. Le président Abdurrahman Wahid demande au chef de la police de démissionner. Celui-ci refuse, déclarant qu'il ne le fera que selon la procédure en vigueur, qui passe par le parlement. Cet incident doit être situé dans un contexte où le parlement devait se réunir en août 2001 pour destituer le président, accusé de laisser son entourage détourner des fonds publics.

Organisation[modifier | modifier le code]

La police indonésienne est structurée selon une organisation régionale.

L'organe central de direction est le grand quartier général de la police (Markas Besar Kepolisian Negara Republik Indonesia). Le chef de la police dépend du président de la République.

Les divisions régionales successives sont les suivantes :

  • Police de région ou Kepolisian Daerah, couvrant en général une province, divisée en
  • Police de territoire ou Kepolisian Wilayah, couvrant en gros un kabupaten ou département, divisée en
  • Police de zone ou Kepolisian Resort et police municipale ou Kepolisian Negara Republik Indonesia Resort Kota, correspondant à un kecamatan ou district, divisée en
  • Police de secteur ou Kepolisian sektor, correspondant à un kelurahan ou commune.

Les tâches opérationnelles sont réparties entre les entités suivantes :

  • L'agence du renseignement pour la sécurité (Badan Intelijen Keamanan),
  • L'agence pour la recherche criminelle (Badan Reserse Kriminal,
  • L'agence pour le développement de la sécurité (Badan Pembinaan Keamanan),
  • Le corps de la brigade mobile (Korps Brigade Mobil).

La Brigade Mobil[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Brigade Mobil.

La lutte antiterroriste[modifier | modifier le code]

Elle revient à la Brigade Mobil, qui possède 2 unités :

  • La Gegana, créée en 1995, homologue au GIGN et au RAID français et au SWAT américain. Elle constitue le 2e régiment de la Brimob et dont la mission est :

Grades[modifier | modifier le code]

Police Equivalent dans l'armée de terre indonésienne Equivalent dans la police française
Officiers
Officiers généraux
Général Général
Commissaire général Lieutenant-général
Inspecteur général Major général Inspecteur général de police
Brigadier général Brigadier général Contrôleur général de police
Officiers supérieurs
Commissaire principal Colonel Commissaire divisionnaire de police
Commissaire principal adjoint Lieutenant-colonel Commissaire de police
Commissaire Major Commandant de police
Officiers subalternes
Commissaire adjoint Capitaine Capitaine de police
Premier inspecteur Lieutenant Lieutenant de police
Second inspecteur Sous-lieutenant
Sous-officiers supérieurs
Inspecteur adjoint de 1ère classe Adjudant de 1ère classe
Inspecteur adjoint de 2e classe Adjudant de 2e classe
Sous-officiers
Brigadier-chef Sergent-major
Brigadier Sergent-chef
Brigadier de 1ère classe Sergent de 1ère classe
Brigadier de 2e classe Sergent de 2e classe
Hommes de troupe
Ajun Brigadir Polisi Kopral Kepala
Ajun Brigadir Polisi Satu Caporal de 1ère classe
Ajun Brigadir Polisi Dua Caporal de 2e classe
Agent-chef Soldat-chef
Agent de 1re classe Soldat de 1re classe
Agent de 2e classe Soldat de 2e classe

La police indonésienne dans le monde[modifier | modifier le code]

La mission de la police indonésienne ne se limite plus à des tâches nationales. Elle est désormais impliquée dans des questions de sécurité régionales, voire internationales. Elle participe ainsi à des opérations sous l'égide des Nations Unies, comme au Cambodge et en Namibie.